Parole
ACCÈS PUBLIC
27 / 05 / 2020 | 775 vues
Rodolphe Helderlé / Journaliste
Articles : 3900
Inscrit(e) le 16 / 11 / 2007

Murs

Syndicaliste vlogueur

À 31 ans, Xavier Gaspard est vendeur chez Castorama à Strasbourg. Depuis trois ans, il est aussi élu du personnel et militant CGT, syndicat dont il s’occupe de la communication sur les réseaux sociaux pour toucher les salariés des 100 magasins. La chaîne Youtube du syndicat vient de dépasser les 1000 abonnés tandis que la page Facebook compte plus de 4500 membres. Entretien vidéo avec un syndicaliste vlogueur et animateur de lives. 

 

 

L'occasion d'un point sur les caractéristiques des différents réseaux sociaux sur lesquels Xavier développe la présence du syndicat. Le ton est détendu avec une pointe d'humour mais surtout informatif. Quand cela coince avec les directions, les choses sont dites mais il en va de même quand cela se passe bien. Les formats proposés sont originaux à l’instar des lives proposés lors de l’occupation pendant deux nuits du magasin d’Enclos dans le Nord, en janvier 2019, pour revendiquer des augmentations de salaire. Pendant la période de confinement, les lives se sont enchaînés pour répondre aux nombreuses questions des salariés avec entre 20 000 et 30 000 vues et jusqu'à 800 salariés connectés simultanément. Plus récemment, le militant a proposé une visite guidée de son magasin avant la réouverture sous un format de vlog pour faire découvrir toutes les mesures de sécurité notamment. Ce tournage passait par l’accord de la direction. Une visite du siège social pourrait être proposée aux salariés des magasins… 
 

Cette mise en image attire aussi quelques critiques sur le registre des « syndicalistes planqués qui se la coule douce ». L’occasion pour Xavier de préciser que les nombreuses heures passées à préparer les tournages, à écrire les scènes et à monter ne sont pas prises sur ses heures de délégation (41 heures au total entre les mandats d'élu et de délégué syndical). Le prochain tournage de vlog permettra d’ailleurs de faire toute la lumière sur la journée type d’un élu et délégué syndical. Sans rien cacher des privilèges perçus comme tels par certains, comme par exemple la rémunération des frais de déplacement qui peuvent parfois atteindre les 40 heures par mois. De quoi faire passer le salaire de 1 200 à 1 600 euros nets. Un militant d’autant plus à l’aise sur le sujet qu'il considère que sa mission est remplie. La transparence est de mise.
 

Avec cette stratégie de communication de proximité sur les réseaux sociaux, la CGT de Castorama est passée de la 3e à la 2e place aux élections de novembre 2019, avec une progression de 6 %. Le syndicat compte une petite centaine d’adhérents sur les 12 000 salariés de l’enseigne. En toute logique, les adhérents se retrouvent sur un groupe whatsapp spécifique.