• Conforama : le prêt garanti par l'État va permettre d’assurer la poursuite du redressement et le financement du PSE
    Mobilux, le nouvel actionnaire, s’est engagé sur une offre ferme (...)
    Jacques Mosse-… lun 13/07/2020 - 11:04
  • Syndicaliste vlogueur Rodolphe Helderlé mer 27/05/2020 - 12:04
    Entretien vidéo avec Xavier Gaspard, vendeur chez Castorama à Strasbourg et syndicaliste CGT qui anime avec tous les codes des réseaux sociaux la chaîne Youtube du syndicat qui vient de dépasser les 1000 abonnés tandis que la page Facebook compte plus de 4500 membres (...)
  • Toujours pas de prêt garanti pour Conforama : 30 000 emplois en jeu
    Après plusieurs semaines de tractation, la situation est figée (...)
    Jacques Mosse-… mar 19/05/2020 - 00:01
  • Vivarte, Conforama : mêmes prétextes, même désastre social

    Selon la presse économique, le groupe d’habillement et de chaussures Vivarte a subi une sévère cure de minceur depuis quelques années : passage de 16 à 2 enseignes, réduction drastique du nombre de salariés (passés de 22 000 en 2014 à 16 000 début 2017 et bientôt à 9 000 à l’issue de nouvelles cessions annoncées).

    Jacques Mosse-… mar 23/07/2019 - 00:45
  • Conforama : un refinancement censé rassurer ? Pas si sûr...

    Lors du comité central d’entreprise extraordinaire du 11 avril, la direction générale de Conforama a annoncé un vaste plan de refinancement. Une première tranche servira à rembourser une partie des dettes de Conforama mais aussi à financer les besoins en trésorerie et à améliorer les performances de l’enseigne.
     

    Jacques Mosse-… lun 15/04/2019 - 18:12
  • Le dossier Conforama est entre les mains du CIRI (Comité Interministériel de Restructuration Industrielle)

    Une délégation de notre organisation syndicale a été reçue ce 11 mars 2019 au ministère du Travail, l'occasion pour elle de prouver, chiffres à l’appui, que le Groupe Conforama, avec un résultat de 190 millions d’euros, est un groupe prospère.

     

    Jacques Mosse-… mer 13/03/2019 - 09:54
  • BipBipInfos : la veille sociale hebdomadaire exclusive n°203 Rodolphe Helderlé lun 03/12/2018 - 21:00
    Pour voter à la RATP, il fallait donner son salaire net du mois d’août : trop personnel ? - Le secrétaire du CE central sortant de la RATP rayé de la liste électorale CGT - Smovengo refuse l’accès au protocole pré-électoral à SUD - SNCF : la gangrène du « populisme contestataire » selon le syndicat CFDT des conducteurs de train - La commission des conflits rend son avis défavorable contre FO Randstad groupe - Questionnaire sur le baromètre social d’Orange : la méthodologie démontée par la CFE-CGC - Face au désarroi des cadres hospitaliers : « nouvel élan » ou approche psychosociale, selon les syndicats - Le PSE sur 3 ans de Castorama s’appuie en partie sur une préretraite de 72 mois - PDV en préparation à France Télévisions : l’analyse de FO - CmonPass dans la branche énergie : FO et la CGT contre le compte personnel d’activités sociales - « Nos prévisions de résultats à fin d’année ne nous placent pas au niveau attendu par la communauté financière » - le président de Michelin à ses salariés
  • Bip Bip
    ACCÈS ABONNÉ
    11 / 09 / 2017

    Bip Bip Infos : la compilation sociale de la semaine #142

    L’annonce interne du PSE de Nokia en France a-t-elle été délivrée en anglais ?- Centre national d’arbitrage par le travail : le rodage continue - Le PSE de Conforama invalidé en justice sur les critères d’ordre - Les inégalités de traitement des agents expatriés du ministère des Affaires étrangères - La GPEC en or des ex-HPE : un accord valable jusqu’en octobre 2019 - Objets connectés, véhicules assistés : la Maif prévoit une baisse de la sinistralité d’ici deux ans mais en attendant la filière est surchargée - « Peut-il y avoir une révolte des salariés ? » : un « titre provocateur » selon la CGT
  • Participatif
    ACCÈS PUBLIC
    19 / 05 / 2017 | 7 vues

    Alexandre Bompard : un candidat loin d’être idéal pour Carrefour ?

    Principal artisan de la fusion entre la FNAC et Darty, Alexandre Bompard affirme avoir mené une juteuse opération. Mais un an à peine après ce « mariage de raison », les premiers chiffres ne jouent pas en sa faveur, sauf sur le plan personnel. Pas de quoi affoler le PDG qui pourrait finalement ne pas s’éterniser à la tête des deux enseignes et serait même pressenti à la présidence de Carrefour. Une « fuite » en bonne et due forme alors que bien des travaux restent encore à mener pour faire de cette fusion une opération viable sur le long terme…