Participatif
ACCÈS PUBLIC
24 / 09 / 2013 | 4 vues
Benoît Coquille / Membre
Articles : 26
Inscrit(e) le 06 / 12 / 2010

Première coopération internationale des mutuelles et institutions paritaires sur la perte d'autonomie

Du 18 au 20 septembre, des représentants de mutuelles, d’institutions paritaires et d’organisations publiques d’Europe, d’Amérique du Nord, d’Afrique et du Japon se sont réunis pour partager leurs expériences sur la prise en charge de la perte d’autonomie. À l’issue de cette conférence, mutuelles et institutions paritaires ont signé une déclaration qui marque leur mobilisation en faveur d’une meilleure prise en compte des soins de longue durée dans les systèmes de santé.

La conférence internationale « évolution des systèmes de santé face aux défis de soins de longue durée » a réuni plus de 160 représentants des mutuelles, des institutions de prévoyance et des pouvoirs publics d’une vingtaine de pays.

Cette conférence, organisée par le groupe MGEN, le réseau Éducation et Solidarité, l’AIM (Association Internationale de la Mutualité) et l’AEIP (Association Européenne des Institutions Paritaires de la Protection Sociale), a bénéficié de la participation de Kemporen (Fédération des associations d’assurance santé, Japon) et du NCCMP (National Coordinating Committee for Multi-employers Plans, États-Unis).

À la clôture de la conférence, les 6 organisations ont signé une déclaration d’intention afin de poursuivre leur coopération.

  • Cette déclaration marque, pour la première fois, la mobilisation commune des acteurs internationaux de protection sociale à but non-lucratif, mutualistes et paritaires, en matière de prise en charge de la perte d’autonomie.

Elle engage les organisations signataires à intensifier leurs échanges de connaissances et de savoir-faire et à mener des actions concertées auprès des organisations publiques nationales et internationales pour faire émerger des solutions internationales partagées qui s’appuient sur la société civile et s’opposent à la marchandisation de la santé.
Pas encore de commentaires