Participatif
ACCÈS PUBLIC
03 / 01 / 2020 | 905 vues
albert papadacci / Membre
Articles : 14
Inscrit(e) le 30 / 08 / 2019

À quoi joue Korian en cédant trois établissements non rentables à un plus petit que lui ?

Korian si prompt à communiquer quand ça l’arrange a oublié une information de taille :
 

« Dans le cadre de la stratégie du Groupe Korian présentée au CCE du 19 septembre, Korian envisage la cession de trois établissements qui constituent la Société juridique Korian Val d’Oise.

  • Korian Les Sansonnets à Chars (95),  
  • Korian Les Lys à Pierrelaye (95), 
  • Korian Arc en Ciel à Bezons (95)

Au total : 3 établissements, 144 lits, 100 ETP
 

Pour ces motifs :
 

  • Malgré des taux d’occupation élevés, ces trois établissements affichent des résultats nets négatifs sur leurs derniers exercices
  • Un dialogue avec le conseil départemental ne permettant pas d’envisager un retour à l’équilibre.
  • Une maîtrise de l’immobilier difficile (propriété détenue par un bailleur HLM distinct pour chacun des trois établissements).
  • Une discussion bilatérale sur une reprise potentielle de ces établissements a eu lieu : elle aboutit aujourd’hui à une offre de reprise par la Société MapadHolding Exécutive. »

Qui est le groupe Mapad ? Un groupe familial ?
 

« Un groupe à taille humaine, qui développe des infrastructures et des services d’hébergement complexes et de qualité, qui porte des projets d’investissement et qui assure l’exploitation de ses opérations. Mapad assure la gestion d’établissements pour personnes âgées dépendantes, et l’accompagnement professionnel et humain des seniors. Cet accompagnement repose sur une écoute attentive, sur le respect des choix de la personne, de sa dignité et de son intégrité. Le groupe gère actuellement trois EHPAD dans les Hauts-de-Seine, à Courbevoie, à Puteaux et à Bourg-la-Reine, et en construit un autre dont l’ouverture est programmée en 2020 »
 

Donc on veut nous faire croire qu’un groupe de 3 EHPAD (dont 1 en construction), 2 résidences, qui réalise seulement 13 Millions d’euro de CA, qui possède seulement 39 millions d’euros de fonds propres serait le sauveur de 3 EHPAD Korian en déficit ?
 

Que ce groupe aurait plus d’influence auprès de l’ARS ? Plus d’influence auprès des propriétaires des murs ? On voudrait nous prendre pour « des perdreaux de l’année » que l’on ne s’y prendrait pas autrement…

 

Quel message nous adresse aujourd’hui Korian ?
 

Il est simple : « Si un établissement n’est pas rentable, on le vend » ?


Quel message Korian adresse aux salarié.es de l’entreprise ?

 

Il est simple : « Bossez, soyez rentables, faites-nous gagner des dividendes et des profits, sinon on vous vend ».
 

Ça devient une foire aux bestiaux, un jeu de maquignons…
 

Quand on sait qu’une majorité de salarié.es perçoivent une prime d’ancienneté (9 ans en moyenne et certains 20 ans), on imagine aisément et malheureusement le sort qu’on leur réserve… La CGT dénonce ce jeu de dupes, cette course aux profits et à l'unique rentabilité aux détriments des salariés. C'est la politique de « l'EHPAD kleenex ». Nous restons et resterons vigilants sur cette nouvelle politique de Korian et engagerons toutes les actions que les salariés.es jugeront nécessaires pour cesser ces ventes boursières et spéculatives.
 

D’habitude ce sont les « gros » qui mangent les « petits »
 

Korian, N°1 en Europe, vise pour 2019 une croissance de son chiffre d'affaires supérieure ou égale à 8% et une marge d'excédent brut d'exploitation (Ebitda) supérieure ou égale à 14,5%.

Pas encore de commentaires