Participatif
ACCÈS PUBLIC
20 / 03 / 2014 | 91 vues
robin carcan / Modérateur Contenu
Articles : 1127
Inscrit(e) le 08 / 04 / 2010

Médiation prescrite par le CHSCT de BNP Paribas Securities Services sur fond d'enquête pénale pour harcèlement moral au CE

Pendant près de trois ans, la CFTC de BNP Paribas Securities Services (BP2S) a tenté de faire accepter l'idée d'une médiation pour déminer une crise au comité d'entreprise. Le secrétaire CFDT du CE, en place de 2001 à 2014, avait un comportement ''autoritaire'' dont beaucoup de salariés se sont plaint. Un procès-verbal de l'inspection du Travail dressé à l'encontre de ce dernier pour des faits présumés de harcèlement moral a donné lieu à l'ouverture d'une enquête par le parquet de Bobigny en novembre dernier.

Tardive médiation

Début février, le cabinet Degest, choisi parmi trois candidats, a été mandaté par le CHSCT pour mener une mission peu courante : un audit au sein du CE de l'UES. C'est finalement une mission de médiation qui est préconisée et acceptée par la direction. Cette médiation n'arrive-t-elle pas un peu tard ? D'autant que le salarié de BP2S mis en cause (désormais ex-élu CFDT) a signé une rupture conventionnelle en janvier... A l'échelle du groupe BNP Paribas, et selon les derniers chiffres disponibles dans le rapport RSE, vingt six dossiers d'assistance psychologique aux victimes d'agressions ont été ouverts en 2012, contre quinze en 2011.


Retrouver le récit de cette médiation tardive dans la partie ''abonnés'' : Enquête pour harcèlement moral au CE de BP2S sur fond d'une médiation tardive
Pas encore de commentaires