Participatif
ACCÈS PUBLIC
02 / 06 / 2022 | 69 vues
Mireille Herriberry / Membre
Articles : 22
Inscrit(e) le 11 / 12 / 2018

Rémunération variable chez HSBC : 4,4 millions d'euros pour 23 salariés, 4,4 millions d'euros pour les 3060 autres

Depuis l’annonce de la vente du réseau en juin 2021, d’HSBC CE, l’ensemble des salariés est dans l’inquiétude et la tourmente ! Il reste toujours en attente d’une vision claire sur le devenir de HSBC CE post RBWM.


Depuis plusieurs années, nous assistons à une décrue régulière des effectifs : ainsi ce sont 900 salariés supplémentaires qui ont quitté l’entreprise en 2021.


En 2023, près de 3 800 de nos collègues quitteront à leur tour HSBC CE dans le cadre de la cession du réseau.


Jusqu’où ira cette baisse des effectifs ?


Ces réductions d’emplois et le flou de la situation ont comme conséquence pour tous les métiers et plus particulièrement pour les sites centraux :

 

  • Intensification de la charge de travail
  • Augmentation du mal être au travail
  • Augmentation des formes de management inappropriées
  • Absence de perspectives dans les métiers qui resteront
  • Perte de sens dans le travail
  • Perte du sentiment d’appartenance à l’entreprise


Au travers de ses différentes communications, la Direction Générale n’a eu de cesse de féliciter et remercier l’ensemble des salariés pour leur engagement, et l’excellent travail réalisé pendant cette période difficile aggravée par la pandémie.


Mais en retour, qu’ont-ils obtenu ces collaborateurs exemplaires :


Rémunérations 2021


L’année 2021 ne restera pas dans les annales, ou alors dans le mauvais sens du terme, pour les salariés :

 

  • Pas d’intéressement ni de participation


Même avec un résultat positif (hors international et hors effets de volatilité comptable, non récurrents et FRU) HSBC CE, de nouveau, n’a pas versé d’intéressement ni de participation là où les autres banques françaises ont permis une juste récompense et reconnaissance des
efforts produits par leurs collaborateurs.

 

  • Peu d’augmentation de salaire


Malgré les efforts de chacun tout au long de cette période tendue avec des conditions de travail dégradées, près de 72% des salariés n’ont eu aucune augmentation de salaire en 2021 : du jamais vu depuis des années.

 

  • Un système de rémunération variable très inégalitaire


En 2021, une enveloppe de 4,4M€ a été attribuée à 23 salariés, et dans le même temps un montant équivalent, soit 4,4 M€, a été réparti sur 3060 salariés : Où est l’équité ?

 

  • Diminution des mètres carrés :


Au prétexte de la mise en place du télétravail, la densité des salariés au m2 a augmenté de manière très significative dans les immeubles centraux alors que, dans le même temps, des milliers de m2 ont été rendus aux bailleurs permettant à HSBC CE de réaliser de substantielles économies.

 

Face à l’inquiétude grandissante des salariés HSBC sur leur avenir, FO HSBC a décidé d'interpeller Andrew Wild CEO (Chief Executive Officier) CONTINANTAL EUROPE dans une lettre ouverte et lui demande un positionnement clair sur le projet de la banque post cession du réseau et de remettre les salariés au centre des réflexions.


Dans le même temps, les salariés du réseau restant sans réponse depuis plus d’un an à leurs nombreuses questions, FO HSBC sollicite Noel Quinn, le GROUP CHIEF EXECUTIVE de HSBC dans une autre lettre ouverte pour lui demander de permettre au métier RBWM (Retail Banking Wealth Management) France de communiquer avec MMG (My Money Group) sur le projet et la vision stratégique du futur repreneur de la banque de détail.

 

Pour notre syndicat il importe que  à celles et ceux qui resteront post cession disposent rapidement  d’une vision claire sur la stratégie de l’entreprise.

 

Pas encore de commentaires