Participatif
ACCÈS PUBLIC
15 / 09 / 2022 | 72 vues
Alexandre Beau / Membre
Articles : 18
Inscrit(e) le 15 / 09 / 2021

La FNMF valide le rapprochement avec la MFP

Lors de son assemblée générale, les délégués de la Mutualité Française ont donné leur feu vert à l’intégration de la MFP (Mutualité Fonction Publique) au sein de leur fédération. Ce projet de rapprochement, dévoilé en juin dernier , avait été validé par les délégués de la MFP, le 12 juillet.
 


«Ce vote montre la volonté partagée de réussir ce projet. La décision politique est prise et ouvre un processus où beaucoup de points restent à traiter», souligne Serge Brichet, président de la MFP. La date butoir de cette intégration a été fixée au 30 juin 2024, afin de laisser suffisament de temps pour régler l'ensemble des sujets. «Les modalités juridiques du rapprochement seront essentielles dès lors qu'elles définiront les procédures RH, sur lesquelles nous devons être exemplaires. Nous devons aussi continuer à formaliser concrètement ce à quoi correspondra le transfert des missions», explique Serge Brichet.

 

La gouvernance fera, quant à elle, l’objet d’un groupe de travail dédié. Les jalons ont déjà été posés avec la création d’un conseil de la Fonction publique. Et la question du réseau militant sera également centrale.

 

Par ailleurs, en matière de conventionnement hospitalier, activité non transférable à la FNMF, rien n'a encore été enclenché officiellement mais des engagements ont été pris.

 

D'ici l'intégration, l’union politique et la fédération s'inscrivent dans une logique de «coopération renforcée». Par exemple, dans le cadre de la réforme de la PSC, MFP et FNMF vont s'emparer en commun de la façon de s’adresser aux adhérent dans le cadre d’un contrat collectif (une nouveauté pour les mutuelles de la Fonction publique habituées aux contrats individuels). 


«La dot de la MFP est la relation de confiance que nous nous sommes attachés à entretenir avec les fédérations syndicales de la Fonction publique. Les OS trouveront au sein de la FNMF, dans un dialogue maintenu constant, toutes les capacités à pouvoir partager sur les sujets communs», poursuit le président de la MFP.


Dans le contexte de réforme de la PSC, ce rapprochement permettra de rassembler les mutuelles de la Fonction publique, mais un partage des territoires n’est pas à l’ordre du jour. «Ce projet n’a pas vocation à réduire la concurrence mais à préserver de façon plus forte les droits sociaux des agents publics et d’éviter de disperser les voix», précise Serge Brichet

Pas encore de commentaires