Participatif
ACCÈS PUBLIC
02 / 11 / 2023 | 43 vues
Patrice Clos / Abonné
Articles : 36
Inscrit(e) le 08 / 04 / 2012

Dénigrement total du patronat de la logistique lors des NAO 2023

Un accord a finalement été signé entre la FNTR (La Fédération Nationale des Transports Routier), la FNTV (la Fédération nationale des transports de voyageurs) , la TFL (L'Union des entreprises de Transport et Logistique de France), l'OTRE (L'Organisation des Transporteurs Routiers Européen) et le trio syndical CFDT-CFTC-CGC...mais qu'en est-il exactement ?


Après avoir enduré les mauvaises conditions de travail face au Covid-19; subissant les risques psycho-sociaux, les gestes répétitifs, les troubles musculosquelettiques, le travail de nuit, les records d’AT et l’usure prématurée au travail due aux cadences infernales, les salariés de la logistique sont toujours oubliés, dénigrés lors des négociations salariales conventionnelles.


Pour rappel 11 métiers, 7 coefficients sont en dessous du SMIC et la dernière proposition patronale est de 4.5% d’augmentation ! Au mois de janvier un taux horaire SMIC avoisinera 11.75€ et tous les coefficients ouvriers et employés seront noyés !


Fausse augmentation qui ne fait que suivre l’augmentation normale du Smic. Aucun effort, aucune reconnaissance du patronat. Les plateformes se construisent dans tous les départements du territoire, les géants, les groupes s’enrichissent de plus en plus ! Le partage des richesses est absent ! ou est le ruissellement ? Les salariés de la logistique méritent enfin une vraie récompense alors qu’ils subissent l’inflation qui ne fait que les appauvrir tout en travaillant durement.


La construction des plateformes et dépôts hors agglomération non desservies par les transports collectifs est de plus en plus fréquente et oblige les salariés à venir de plus en plus loin ! Pour le patronat c’est de surcroît faire toujours plus de rendements sans aucune contrepartie !


La Fédération nationale des transports et de la logistique ne pouvait signer de telles propositions qui n’augmenteront pas le pouvoir d’achat et smicardiseront une fois de plus les salariés concernes.

Pas encore de commentaires