• Participatif
    ACCÈS PUBLIC
    28 / 02 / 2022 | 264 vues

    La loi sur la santé au travail renforce la balkanisation des différentes institutions

    Il est regrettable de ne pas mettre cette armée des services de santé au travail (plus de 15 000 personnes) au contact de toutes les entreprises et tous les salariés de France, en coordination ne serait-ce qu’avec l’INRS, les CARSAT, EUROGIP, l’OPPBTP, Santé Publique France et l’ANSES (...)
  • Le travail après la pandémie de Covid-19 : Quelles évolutions des organisations ? Quels enjeux de santé et sécurité ?

    Le 14 décembre 2021, l’INRS diffuse en ligne une émission consacrée à l’évolution des organisations du travail et aux enjeux de santé et sécurité a

    Rodolphe Helderlé mer 17/11/2021 - 12:49
    Date de la rencontre
  • Prévention des risques liés au travail de nuit : les avancées de la recherche pour agir

    En constante augmentation depuis vingt ans, le travail de nuit, qui concerne 15,4 % des salariés, a des effets avérés sur leur santé et sécurité.

    Rodolphe Helderlé mer 10/03/2021 - 11:21
    Date de la rencontre
  • Comment les techs transforment le travail et pourquoi l’accélération actuelle n’est pas une bonne nouvelle pour les travailleurs
    Vers des algorithmes de gestion de projet en mode « flash organization » (...)
    Marc Malenfer jeu 04/06/2020 - 12:03
  • Participatif
    ACCÈS PUBLIC
    19 / 04 / 2019 | 836 vues

    La formation en santé et sécurité des membres du CSE n’est pas à deux vitesses

    En matière de santé professionnelle, les ordonnances Macron de septembre 2017 prévoyaient à l’origine de ne former que les membres de la commission de santé, sécurité et conditions de travail (CSSCT), conformément aux vœux du MEDEF qui ne voulait surtout pas que le comité social et économique (CSE) se transforme en « super-CHSCT ».
     

  • Bip Bip Infos : la compilation sociale de la semaine #162
    Fonction publique : la fédération CGT place l'union syndicale de Paris sous tutelle - Non aux 60 000 euros pour négocier un accord de méthode chez Gemalto - La CGT laisse sa place à la CFDT sur la mission de santé au travail sur fond de pétition à l'INRS : " la prévention sacrifiée " - Reconnaissance des affections psychiques en maladies professionnelles : 54 % des dossiers ne passent pas le premier filtre - L'enquête sur le télétravail de Malakoff Médéric révèle les pratiques des aidants - Onet : les agents de sécurité réclament aux Prud'hommes une prime de fin d'année alignée sur le 13ème mois des salariés des agences - GPEC : mettre plus de formation RSE dans les achats chez Thales - People and Baby : des dossiers prud'homaux jugés au bout de 8 ans - Un autre lanceur d'alertes reconnu dans le groupe BPCE
    Rodolphe Helderlé lun 29/01/2018 - 14:39
  • Modes et méthodes de production en France en 2040 : quelles conséquences pour la santé et la sécurité au travail ?
    L’Institut national de recherche et de sécurité (INRS) a réalisé une étude sur les conséquences de l’évolution du travail sur la santé et la sécurité, en partenariat notamment avec l'ANACT, l'ANSES, la DARES, France Stratégie, la Direction de risques professionnels de la CNAM TS etc.
    Françoise Gauchet mer 08/03/2017 - 08:38
  • E-learning en santé et sécurité au travail : l’INRS rafraîchit son site

    L’institution spécialisée dans la promotion de la sécurité au travail prépare la création d’une nouvelle plate-forme de formation à distance pour début 2017, avec notamment l’actualisation du module CHSCT en libre accès.

    Trouver-une-fo… jeu 22/09/2016 - 08:35
  • Salarié et employeur à la fois : un exercice difficile entre affect et subordination Rodolphe Helderlé mar 19/07/2016 - 10:03
    Les salariés qui font garder leurs enfants par des assistantes maternelles deviennent employeurs. Paradoxalement, ils peuvent parfois se comporter aussi mal à l’égard de leur assistante maternelle que leur employeur vis-à-vis d’eux. Surtout quand il s’agit de régler les congés payés.
  • Participatif
    ACCÈS PUBLIC
    13 / 07 / 2016 | 1 vue

    Combien de CE en infraction en 2016 sur leurs obligations comptables ?

    Un début de réponse est apporté par un commissaire aux comptes qui, sous anonymat, nous a fait part de son inquiétude. Si les gros comités d'entreprise (en gros plus de 3,1 millions de ressources), contraints à la certification, et les « moyens » CE vont vraisemblablement accomplir toutes les obligations, les questions se posent pour les comités disposant de moins de 153 000 euros de budget.