Focus
ACCÈS PUBLIC
27 / 12 / 2023 | 325 vues
Rodolphe Helderlé / Journaliste
Articles : 4168
Inscrit(e) le 16 / 11 / 2007

Climat & santé

Santé et climat : un nouvel enjeu de prévention dans les entreprises

Quasiment tous les risques professionnels d'ores et déjà identifiés sont potentiellement aggravés par le changement climatique et les modifications environnementales. C'est l'occasion de renforcer les actions de prévention comme l'ont confirmé les interventions ayant nourri le direct organisé  le 8 décembre par Miroir Social en partenariat avec Axa Santé & Collectives.


Les risques de canicule, de grand froid, de pollution, d'inondation, de tempête, d'éco-anxiété ou encore d'épizootie se renforcent avec les dérèglements climatiques. Si certaines conséquences sur la santé sont évidentes, d'autres le sont moins. "Il faut bien distinguer risques directs et indirects. Les épisodes caniculaires présentent par exemple un risque direct de cancers cutanés qui ont augmenté de 440 % pour les hommes et 240 % pour les femmes depuis 2019 tandis que le risque indirect va être lié aux polluants générés qui vont favoriser les inflammations de maladies chroniques comme l'asthme, mais pas seulement. La cartographie des liens entre dérèglements climatiques et la santé est complexe", explique Laura Anssens Mascaro, responsable de l'offre des services d'AXA Santé et collectives.
 

A quand une fresque du climat et de la santé ? En attendant, l'assureur sensibilise les partenaires sociaux des entreprises en les mettant en situation. "Les liens sont loin d'être évidents à identifier mais ils participent à une réelle prise de conscience sur laquelle il faut capitaliser pour renforcer la prévention car les dérèglements aggravent les risques d'ores et déjà existants", souligne Sophie Mandelbaum, chargée relations extérieures partenaires sociaux de l'assureur qui entend accompagner les entreprises pour anticiper ces événements et adapter leur organisation du travail.


Pour Corinne Guillemin, responsable des services santé d'Axa Santé et collectives, "nous travaillons sur une modélisation adaptée des alertes météo locales pour informer au mieux les salariés sur les conduites à tenir en fonction des températures, des précipitations ou encore la qualité de l'air. Les entreprises doivent intégrer la récurrence des dérèglements dans les plans de continuité d'activité et les DUERP ."

Quand ralentir s’impose

Des DUERP (Document Unique d’Evaluation et de Prévention des Risques Professionnels) souvent aux abonnés absents des domaines viticoles où les canicules se soldent par des drames chez les saisonniers, au moment des vendanges. En septembre 2003, 5 vendangeurs sont ainsi décédés en Champagne. "Dans le Bordelais, nous avons plus l'expérience des canicules mais les mesures de prévention sont difficiles à mettre en place. La solution qui consiste à avancer les horaires de travail n'est pas la plus adaptée pour le transport et la garde des enfants. Même le simple fait de prendre de vraies pauses, au frais, ne sont pas appliquées", constate Corinne Lantheaume, secrétaire générale du syndicat de l'agroalimentaire CFDT Gironde qui ajoute : "la rémunération à la tâche, à la productivité individuelle, que l'on trouve encore beaucoup dans les propriétés est clairement un frein à la prévention des risques".
 

Alors que l'INRS concocte un guide sur les incidences des dérèglements climatiques sur la santé au travail, Bernard Salengro, médecin du travail et vice-président CFE-CGC de l'institut relève que "les services de prévention et de santé au travail interentreprises vont devoir être en capacité d’assurer un suivi adapté des salariés les plus à risques en cas d'épisode caniculaire par exemple".
 

Pour Jean-François Naton, membre de la délégation CGT du Conseil Économique Social et Environnemental (CESE), et rapporteur de l'avis «Travail, santé-environnement : quels défis à relever face aux dérèglements climatiques ? » voté à l'unanimité en avril 2023, "le dérèglement climatique va renforcer le dialogue professionnel car c'est la seule façon de conjuguer continuité d'activité et prévention sur fond d'un ralentissement des activités qui s'impose". Et ce dernier d'appeler à plus de cohérence entre les ministères du travail, de la santé et de la transition écologique.