Participatif
ACCÈS PUBLIC
28 / 09 / 2018 | 13 vues
Jacky Lesueur / Abonné
Articles : 1603
Inscrit(e) le 04 / 03 / 2008

Quels liens entre la jeunesse et l'ESS ?

L’économie sociale et solidaire (ESS) promeut des valeurs de solidarité, d’équité, de coopération et de démocratie. Elle casse les codes de l’économie classique et se présente comme une alternative au modèle économique dominant.

L’ESS est présente dans de nombreux secteurs d’activités et tente de répondre aux besoins sociaux et environnementaux du territoire.

Cette économie de progression régulière est encore trop peu connue, notamment auprès des jeunes. Pourtant, plusieurs enquêtes démontrent qu'ils sont nombreux à partager les valeurs de l'ESS et à chercher aujourd'hui une orientation professionnelle porteuse de sens et source d’épanouissement.

La Chambre régionale de l'économie sociale et solidaire (CRESS) de la région Auvergne-Rhône-Alpes a récemment publié un dossier très intéressant sur le sujet des liens entre la jeunesse et l'ESS (*).

Quelques éléments à retenir

  • En 2017, un tiers des jeunes adhèrent à une association et un tiers étaient bénévoles.
  • Près de 35 % des jeunes ont donné du temps bénévole et 14 % d’entre eux de manière hebdomadaire (contre 9 % en 2015). Une enquête de la Commission européenne souligne aussi que les Français de 18 à 24 ans s’engagent plus fortement que leurs voisins européens.

D’après une étude de l’APEC réalisée auprès de jeunes travaillant dans l’ESS, leurs intérêts s'axent sur le développement social, les pays en développement et le développement local, rural ou encore artistique et culturel. Des thématiques en adéquation avec les opportunités d’emploi offertes par l’ESS. 

Ainsi, 63 % des jeunes aimeraient travailler dans l'ESS : pour deux tiers des 18-30 ans, travailler dans l’ESS répondrait à leurs attentes : donner du sens à son travail, mettre l’humain au cœur des préoccupations et se sentir impliqué et mobilisé au sein de sa structure.

Mais 87 % des jeunes ne connaissent pas les opportunités professionnelles de cette économie.

Pour valoriser l’ESS auprès des jeunes, il est nécessaire qu’ils soient sensibilisés par la pratique dès le plus jeune âge. Ainsi, l’école est un lieu privilégié pour parler de notions qui se retrouvent dans un grand nombre de structures de l’ESS : la démocratie, la coopération, la citoyenneté dite « active », l’engagement, la solidarité, l’éthique, l’intérêt général etc. De plus, les enseignants doivent être formés à cette économie afin de pouvoir plus facilement entamer un dialogue et promouvoir ses valeurs auprès des élèves.

Les CRESS, l’ESPER, l’URSCOP, l’OCCE, Coop FR, l’AVISE, la CASDEN, la MAIF, Cooplab, Kiagi, Success ou encore l’ADESS proposent de nombreux outils pédagogiques adaptés à tous les niveaux scolaires. Cette liste n’est pas exhaustive, d’autres pôles et collectifs d’acteurs de l’ESS, axés sur la sensibilisation, créent également des outils.

Pas encore de commentaires