Participatif
ACCÈS PUBLIC
13 / 06 / 2022 | 259 vues
Jean-Louis Lascoux / Membre
Articles : 24
Inscrit(e) le 06 / 04 / 2010

Un livre blanc pour piloter un dispositif de qualité relationnelle dans la fonction publique

Une nouvelle fois, la profession de médiateur se mobilise. Elle vient promouvoir le coeur de son métier, la qualité relationnelle. En effet, au lieu de faire de la "gestion des conflits", sa recherche depuis 20 ans consiste à identifier les invariants de ce qui conduit à la dégradation des relations et, donc, à identifier les fondamentaux de la qualité relationnelle.
 

Après de multiples interventions dans des collectivités territoriales, dans différents contextes de l'administration et de la vie hospitalière, un groupe de travail a été constitué. Désormais, vous pouvez vous procurer le résultat de ce travail : le Livre blanc de la qualité relationnelle dans la fonction publique territoriale, transposable à la fonction publique d'Etat et hospitalière.
 

Ce livre blanc s’adresse à tous les acteurs de la fonction publique territoriale. Il préconise la mise en place d’un dispositif agile, adaptable et mutualisable pour permettre aux collectivités d’être en conformité avec les obligations légales relatives aux problématiques relationnelles que peuvent connaître les agents. Il outille la volonté de promouvoir la qualité relationnelle au sein de l'ensemble des organisations.
 

Dans cette démarche, le dispositif DQR a pour rôle d’assurer le traitement des signalements de violence au travail, la prévention des risques et la promotion de la qualité relationnelle. Il propose un recours à la médiation pour faire face aux tensions et résoudre les conflits. Il constitue un accompagnement de la gouvernance et du management, des directions générales et des métiers, ainsi que des élus.
 

L’évolution des textes officiels en matière de relations humaines au sein des collectivités territoriales a conduit la gouvernance à mettre en place des dispositifs permettant de renforcer les moyens de préserver la santé des personnels. Qu’il s’agisse de la prévention des risques psychosociaux ou du traitement des signalements de violences au travail, le législateur exige des résultats. Ainsi, les moyens juridiques et méthodes traditionnelles consistant à recourir aux procédures ou à instruire les récriminations, puis à sanctionner, se révèlent peu efficaces dans le temps, voire décevants.
 

Dans tous les environnements, les pratiques issues de la médiation professionnelle, avec les techniques de l’ingénierie relationnelle, offrent des pistes opérationnelles sans complexifier et ne se substituent pas aux pratiques managériales. Les dispositifs, agiles par nature, proposés dans ce livre blanc, sont adaptables pour permettre d’intégrer les référentiels de la médiation professionnelle et de la qualité relationnelle dans les contextes internes et externes des organisations, tant pour les salariés agent.e.s que dans les relations avec les fournisseurs, les usagers, et l’ensemble des administrés et citoyens. Ils combinent l’appropriation d’une culture de la responsabilisation et de la délégation et une méthodologie de transfert de connaissances et de compétences dans le champ de la qualité relationnelle.
 

Pas encore de commentaires