Ofi AM investissement responsable

 

Participatif
ACCÈS PUBLIC
22 / 08 / 2019 | 210 vues
Jacky Lesueur / Abonné
Articles : 1348
Inscrit(e) le 04 / 03 / 2008

Risques professionnels : la prévention régresse

C'est ce qui ressort des chiffres dévoilés fin juin par l’enquête trisannuelle sur la prévention des risques professionnels (portant sur l'année 2016) de la Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques (DARES), avec des résultats contrastés selon les secteurs et les risques (*).
 

Principaux éléments à retenir
 

  • Un tiers des établissements a pris au moins une mesure pour prévenir les risques psychosociaux au cours des trois années précédentes. Ce pourcentage a progressé entre 2013 et 2016, notamment dans les trois fonctions publiques (État, territoriale et hospitalière) et dans les établissements privés de plus de 50 salariés.
  • En revanche, moins de mesures ont été prises concernant les risques physiques et chimiques dans la fonction publique d’État et dans le secteur privé, surtout dans les établissements de moins de 50 salariés.
  • Le document unique d’évaluation des risques professionnels demeure peu présent dans la fonction publique d’État et dans les collectivités territoriales ainsi que dans les très petits établissements mais il est presque systématique au-delà de 50 salariés ; en 2016, il a intégré les risques psychosociaux plus souvent qu’en 2013, particulièrement dans les trois fonctions publiques.
  • Bref, un recul de la prévention des risques physiques dans la fonction publique d’État et dans les petits établissements du secteur privé.
  • Notons aussi que lorsque prévention il y a, ce sont les femmes qui sont les moins bien informées et ce à risques équivalents : seulement « 35 % d’entre elles ont reçu une information sur les risques encourus au cours des 12 mois ayant précédé l’enquête, contre 45 % des hommes ». En outre, seules « 74 % des femmes les plus exposées ont eu une visite chez un médecin du travail au cours des deux années écoulées, contre 86 % pour les hommes ».
Pas encore de commentaires