Participatif
ACCÈS PUBLIC
19 / 04 / 2023 | 26 vues
Jacky Lesueur / Abonné
Articles : 1823
Inscrit(e) le 04 / 03 / 2008

FIPHFP : Un fonds toujours plus performant au service des employeurs publics

A l’occasion de la sortie de son rapport annuel d’activité et de gestion, le FIPHFP a présenté ces dernières semaines  ses résultats annuels et ses perspectives en présence de Françoise Descamps-Crosnier, présidente du Comité national du Fonds, de Bruno Koubi et Jacques Zeitoun, vice-présidents du Comité national du FIPHFP, de Marine Neuville, directrice du FIPHFP, et Séverine Baudouin, directrice adjointe du FIPHFP.

 

Un bilan positif

 

Le contexte de renouvellement du Comité national, en juin 2022, a ensuite été abordé : un renouvellement important de nombreux membres ayant déjà effectué deux mandats. Françoise Descamps-Crosnier a souligné le travail effectué par le Comité national actuel et exprimé le souhait de ce dernier d’accompagner les nouveaux membres afin de les aider à avoir rapidement les clés de compréhension de ce qu’est le FIPHFP et de la façon dont il travaille. Bruno Koubi, vice-président du Comité national du FIPHFP, a également indiqué que : « Cette mandature a été extrêmement riche en actions. Nous pouvons retenir de cette mandature une méthode de travail collective qui se résume en trois mots :
 

  • Elaboration d’une feuille de route,
  • Adaptation suite à la crise sanitaire, mais aussi au contexte d’inflation,
  • Actions à travers les aides exceptionnelles, le Tour de France de l’apprentissage, le colloque sur l’accessibilité numérique, les nouveaux partenariats noués, les conventions avec les employeurs publics, la pérennisation des ressources financières du FIPHFP. »

 

Jacques Zeitoun, vice-président du Comité national du FIPHFP, est revenu sur les orientations de la convention d’objectifs et de gestion (COG) mises en œuvre par le comité national durant ce mandat. Il a notamment évoqué :
 

  • la formation et le rôle des référents handicap,
  • la conception et l’animation du comité des usagers,
  • la conception d’une doctrine d’intervention du Fonds pour aider les personnes en situation de handicap invisible,
  • la réforme du fonctionnement des comités locaux,
  • ou encore l’élaboration des indicateurs de mesure pour les employeurs sous convention avec le FIPHFP.

 

Des résultats qui poursuivent leur trajectoire positive

 

L’action du FIPHFP a permis une hausse du taux d’emploi des personnes en situation de handicap en 2022, suite à une légère décroissance en 2021. Cette remontée atteste du succès de la politique du FIPHFP et des équipes.


Un taux d’emploi direct qui se rapproche des 6%


Marine Neuville, directrice du FIPHFP, et Séverine Baudouin, ont ainsi pu se féliciter d’un taux d’emploi direct qui se rapproche des 6% et atteint 5,45% dans la Fonction publique avec une répartition, pour les trois versants de la Fonction publique qui est la suivante :
 

4,36%  dans la fonction publique d’Etat

5,53% dans la fonction publique hospitalière

6,72% dans la fonction publique territoriale.

 

La Fonction publique recense ainsi, en 2022, 260095 bénéficiaires de l’obligation d’emploi.

 

Pour Marine Neuville, « L’action combinée du FIPHFP, de ses directeurs territoriaux au handicap, de ses partenaires et avant tout les employeurs publics a permis de réaliser, en 2022, 34 028 recrutements et 8 243 maintiens dans l’emploi. ».« Ces résultats et ces chiffres sont le reflet de toute la mobilisation sur le long terme du FIPHFP et de son écosystème. ».

 

 2023 sera l'année de mise en oeuvre  du programme exceptionnel du FIPHFP

 

En 2022, le FIPHFP a voté et commencé à déployer un programme exceptionnel d’actions portant sur 4 volets : l’accessibilité numérique, le parcours professionnel et évolution de carrière des personnes en situation de handicap, le handicap invisible et les nouvelles modalités de travail (télétravail, tiers lieu…).

 

Marine Neuville a souligné l’importance de l’action du Fonds sur la question du handicap invisible qui est l’un des volets du programme exceptionnel voté par le FIPHFP en 2022 : « Cette année, nous avons publié un guide sur le sujet grâce au travail de notre comité scientifique. Nous avons également noué de nouveaux partenariats avec Messidor et Club House. Enfin, un Tour de France dédié aux handicaps invisibles va débuter le 11 mai prochain, avec une première étape en Normandie ». Son propos a été illustré par un témoignage du centre de gestion de la fonction publique territoriale du Tarn-et-Garonne sur l’accompagnement, grâce à une période de préparation au reclassement (PPR), d’une personne souffrant de handicap psychique.

 

Concernant l’accessibilité numérique, autre volet du programme exceptionnel du FIPHFP, Bruno Koubi a insisté sur le fait que « La crise sanitaire a fortement impacté la transformation numérique des organisations. Je pense au télétravail notamment et à la digitalisation rapide d’autres process de travail qui – avec cette mise en œuvre rapide – n’ont pas forcément intégré le volet accessibilité. Le FIPHFP a mis en place des aides depuis de nombreuses années pour aménager le poste de travail, mais ces aides ne permettent pas de rendre accessible un contenu. Il faut que le site ou l’applicatif métier soit penser selon les critères d’accessibilité numérique. Le FIPHFP propose des aides aux employeurs pour les accompagner sur ce sujet depuis plusieurs années.

 

Le programme exceptionnel va aller encore plus loin avec des financements renforcés et nouveaux (sur le pré-audit notamment). Le FIPHFP est prêt à mobiliser plusieurs millions d’euros sur cette question. Nous avons conduit plusieurs actions de sensibilisation et de partenariat sur le sujet : colloque de l’accessibilité numérique, partenariat avec les universités de la Réunion et de Bordeaux pour la création d’un diplôme universitaire, travail avec les DSI et l’écosystème numérique. Notre doctrine : l’accessibilité native, c’est-à-dire développer de nouveaux outils directement accessibles ».

 

En conclusion à cette conférence de presse, Marine Neuville a indiqué : « Notre objectif est d’avoir un Fonds toujours plus performant et toujours plus expert pour mettre en œuvre des politiques publiques et des dispositifs qui répondent vraiment aux besoins des employeurs publics. Nous avons également besoin de plus de proximité avec les personnes en situation de handicap. Dans cette optique, nous lançons le 4 avril prochain un comité des usagers ».

Pas encore de commentaires