Participatif
ACCÈS PUBLIC
22 / 11 / 2022 | 91 vues
Jean-Philippe Milesy / Membre
Articles : 32
Inscrit(e) le 20 / 12 / 2009

20 ans après, ou l’aventure d’une innovation sociale : les SCIC !

Repoussée, tant par les suites de la pandémie que par les échéances électorales, l’Agora marquant les 20 ans des Sociétés coopératives d’intérêt collectif (SCIC) s’est tenue le 13 octobre au Conseil économique social et environnemental (CESE). Lire plus...(1)

 

Très au-delà de la transposition des coopératives sociales italiennes qui était visée au départ, les promoteurs du projet SCIC, principalement Hugues Sibille en tant que Délégué interministériel à l’Économie sociale et Alix Margado, au sein de la Confédération générale des SCOP, ont conduit à une réelle novation dans le droit français que constitue d’une part le multi-partenariat de ces coopératives, avec deux catégories obligatoires de coopérateurs que sont les salariés et les usagers, mais d’autre part, et tout autant importante, la possibilité pour les collectivités publiques d’entrer dans le capital des SCIC.

 

Au développement de ce projet réellement novateur, les pouvoirs publics mirent hélas un frein, un agrément préfectoral, supprimé il y a dix ans ; au-delà il y avait aussi les réticences de certaines collectivités à se confronter à ces objets juridiques encore mal identifiés.

 

Les débuts des SCIC furent donc hésitants, une grosse centaine dans la première décade pour connaître un très significatif développement dans la dernière période. Les SCIC sont aujourd’hui plus de 1200 et emploient plus de 13.000 salariés, tandis que de nouveaux projets éclosent chaque semaine. Mais les chiffres traduisent mal le poids que les SCIC ont acquis désormais par la diversité des champs où elles interviennent mais surtout par leur place au cœur des initiatives territoriales. 47% des SCIC ont des collectivités territoriales dans leur sociétariat avec une croissance continue de ce taux dans les dernières années.

 

Action culturelle, défense environnementale, développement local, les SCIC agissent très souvent en complément des services publics locaux ou en coopération avec ceux-ci.

 

De la même manière, les Licoornes (2)  se sont données pour but la réponse à des besoins essentiels et massifs.

 

La SCIC Enercoop dans le champ de la distribution de l’électricité notamment à partir de petits producteurs d’énergie oeuvrant dans le renouvelable a été ainsi amenée à se constituer alors que les gouvernements démantelaient le service public, et alors que se posait la question des alternatives aux énergies fossiles et au nucléaire. Elle compte aujourd’hui plus de 50.000 coopérateurs, pour 100.000 clients, regroupés en une dizaine des structures régionales.

 

La SCIC Railcoop, avec ses 13.000 sociétaires, s’est elle constituée, notamment avec l’aide, voire le sociétariat de collectivités territoriales pour répondre aux béances ouvertes, tant dans le champ du fret que dans celui des voyageurs, par la gestion libéralisée des dernières directions de la SNCF.

 

Elles ne se positionnent pas contre les services publics auxquels la plupart des coopérateurs demeurent attachés, mais là où les politiques de démantèlement de ceux-ci révèlent des besoins sociaux rendus insatisfaits, ce qui est l’essence même de l’ESS et de l’innovation sociale.

 

Associant l’ensemble des parties prenantes dans des démarches démocratiques et solidaires, les SCIC s’inscrivent dans ces « futurs présents » qu’évoquait Lucien Sève dans son ouvrage « Capitalexit ou catastrophe » auquel je me réfère souvent dans la mesure où il reprend les propositions tant du grand penseur anarchiste-communiste qu’était Élisée Reclus avec son « évolutionnisme révolutionnaire », que de Jean Jaurès, grand penseur du socialisme français avec son « réformisme révolutionnaire ». En cela les SCIC sont, de fait, parties prenantes de l’engagement de bien des acteurs de l’ESS dans le combat pour l’émancipation. ▪

 

(1) https://www.entreprises.coop/agora-des-scic-2022-atouts-et-perspectives-d-un-modele-entrepreneurial-territorial

(2) Les Licoornes:

 Derrière une appellation commune, les Licoornes réunissent un ensemble de coopératives proposant des produits et services du quotidien (électricité renouvelable en circuit court, location longue durée de matériel électronique écoconçu, services de covoiturage solidaire et d’autopartage, services bancaires éthiques, téléphonie, transport ferroviaire, objets de seconde main…), et lancent une campagne de levée de fonds en parts sociales. Les Licoornes, ce sont aujourd'hui 9 coopératives et sans doute beaucoup plus demain…Ce rapprochement constitue la première brique d’une plateforme dont la vocation est de renforcer l’inter coopération. Le but : construire un modèle économique alternatif aux multinationales, le tout fondé sur un socle démocratique, collectif, écologique et solidaire. Chaque citoyen peut prendre des parts sociales et devenir sociétaire.
 

  • CITIZ - Premier réseau coopératif d’autopartage. Des voitures en libre-service 24 h/24 dans plus de 150 villes en France
  • COMMOWN - Fournisseur militant d’appareils électroniques écoconçus et de services pour lutter contre l’obsolescence prématurée
  • COOPCIRCUITS - Plateforme coopérative open source pour vendre et acheter en circuit court des produits locaux, artisanaux, direct producteur, biologiques, éthiques
  • ENERCOOP - Premier fournisseur d’électricité vraiment verte organisé en un réseau de 11 coopératives permettant de concrétiser l’ambition d’une transition énergétique locale et citoyenne
  • LABEL EMMAÜS - Premier site de e-commerce français dont le catalogue est exclusivement alimenté par les acteurs du Mouvement Emmaüs et ses partenaires de l’économie sociale et solidaire
  • MOBICOOP - Coopérative pour une mobilité partagée, plus solidaire et écologique dans les territoires : covoiturage, mobilité solidaire, autostop, gestion de flotte
  • LA NEF - Coopérative bancaire éthique finançant exclusivement des projets ayant une utilité sociale, écologique et/ou culturelle
  • RAILCOOP - Opérateur ferroviaire de passagers et de marchandises pour tous les territoires. Lancement du premier service fret fin 2021 et de la première ligne de voyageurs sur la transversale Bordeaux-Lyon en 2022
  • TELECOOP - Premier opérateur télécom coopératif engagé dans la transition écologique et solidaire pour permettre à tous de se réapproprier ses usages numériques. > WWW.LICOORNES.COOP.FR

 

Pas encore de commentaires