Participatif
ACCÈS PUBLIC
28 / 03 / 2024 | 160 vues
Christine Simon / Abonné
Articles : 66
Inscrit(e) le 19 / 06 / 2019

Les chargés de clientèle de La Poste en grève le 2 Avril

La direction de la Branche Grand Public et Numérique (BGPN) * a fait le choix de faire paraitre deux Instructions devant cadrer l’organisation de l’activité des Chargé·es de Clientèle et Chargé·es de Clientèle Remplaçant·es, qui entreront en application à partir du 1er avril. Les  fédérations CGT, FO, Sud et CFTC ont interpellé la direction de la Branche pour demander leur retrait et l’ouverture de nouvelles négociations.

 

Des Décisions qui étoffent...

 

Ces deux Instructions nous font entrer dans une nouvelle ère. Il est prévu une mobilité sur quatre zones d’activité qui pourront s’étendre jusqu’à 60 km autour du Lieu Habituel de travail (LHT), rien que ça ! Mais il faut tout de suite se rassurer, seule la première zone sera obligatoire, 20 km autour du LHT. Les autres sont sur la base du « volontariat », jusqu’à 60 km obligatoires pour les CCR.

 

Le LHT (Lieu Habituel de travail), tel qu’il est défini actuellement est à ranger aussi au rayon des souvenirs. Il servira principalement de base de calcul pour les indemnités kilométriques et «  il pourra être modifié en cas de réorganisation, de mobilité, ou encore d’évolution du maillage réseau ». Il sera déterminé par un outil informatique (SILOE) en fonction de l’activité du Chargé·e de Clientèle, là où il/elle exerce majoritairement.

 

Belle usine à gaz et surtout il sera viabilisé pour quelle durée ?

 

…un arsenal d’outils de flexibilité !

 

Ces deux notes viennent s’ajouter à la FTU (**) et POP IA (Assistant vocal rebaptisé POP Assistant), qui participent largement à la dégradation des conditions de travail des CC et CCR. Pour les  fédérations CGT, FO, Sud et CFTC, la direction doit entendre notre alerte et répondre aux attentes des postier·es. Des mesures doivent être prises.

 

Elles exigent que la direction ouvre de nouvelles discussions pour permettre à chacun·e de travailler dans de bonnes conditions.


Cela veut dire notamment un LHT au plus près du domicile, le respect du délai de prévenance pour tou·tes, la prise en compte du temps de trajet comme temps de travail, une réduction de la zone de mobilité des CCR, mais aussi de véritables mesures pour nos emplois et pour un service public postal de qualité. Nous exigeons aussi la reconnaissance financière de leur travail, par des mesures spécifiques pour les CC et CCR


 

Des avancées sur ces notes ont déjà été obtenues !


Les organisations syndicales réunies ont été reçues par La Poste pour défendre l’intérêt des postier·es. Mais les modifications ne correspondent pas encore à nos demandes initiales. Nous exigeons le retrait de ces notes qui pèsent toujours sur le métier des CC et CCR.

 

(*) La Branche Grand Public et Numérique réunit le Réseau La Poste, la business unit Grand Public de la branche Service-Courrier-Colis et la branche Numérique.

(**) La force de travail utilisée (FTU) est un outil qui intègre le flux prévisionnel des clients

Pas encore de commentaires