Participatif
ACCÈS PUBLIC
28 / 08 / 2012 | 7 vues
Manuel Jardinaud / Membre
Articles : 47
Inscrit(e) le 05 / 12 / 2007

L'anonymat se paye cher sur le numéro vert « vie au travail » d'ERDF

La très grande majorité des 400 salariés d'ERFF, la filiale distribution d'EDF qui emploie 35 000 personnes, ayant appelé le numéro vert « vie au travail » refuse de dévoiler leur identité. Sans aller jusque là, ils sont 43 % a ne pas vouloir indiquer leur direction de rattachement, 25 % à masquer leur statut professionnel ou encore 11 % à ne pas vouloir dire s'ils sont en poste ou en arrêt de travail. Voilà qui ne facilite pas le reporting des appels par le prestataire (Psya).

Retrouvez notre décryptage sur abonnement avec le bilan complet de mai 2009 à mai 2012 d'un dispositf qui coûte entre 3 et 6 euros par salarié et par an, soit au minimun 700 € l'appel dans le cas d'ERDF. Avec une durée moyenne de 23 minutes par appel, on atteint les 30 euros la minute.

Pas encore de commentaires