Ofi AM investissement responsable

 

Participatif
ACCÈS PUBLIC
12 / 02 / 2016 | 1 vue
Delphine Julie / Membre
Articles : 12
Inscrit(e) le 07 / 07 / 2011

Le Toit Citoyen : 6ème prix du meilleur ouvrage sur le monde du travail

Jean Auroux, ancien ministre du Travail et président des 2 jurys a remis le 6ème prix du meilleur ouvrage sur le monde du travail à Corinne Berthaud et Marie-Anne Dujarier le 10 février, à l’occasion de Salons CE Paris, le salon national des élus de CE et des représentants du personnel. L’événement est parrainé par le groupe Alpha et son président, et soutenu par le Crédit Mutuel–La Défense, le magazine Social CE et SalonsCE.

Meilleur ouvrage écrit par un salarié
: Cette comédie qu'on appelle le travail : retrouver sa dignité au boulot, Corinne Berthaud, Éditions Calmann-Lévy.

Meilleur ouvrage écrit par un expert : Le management désincarné, Marie-Anne Dujarier, Éditions La Découverte.

« Les ouvrages récompensés montrent une tendance de fond : le travail est plus important que l’emploi. Ce qui est important, c’est de trouver du sens à ce que l’on fait dans l’entreprise », commente Jean Auroux.

Patrick Gobert, président du club des CE : « Cette année, si les jurys ont débattu de leurs ouvrages respectifs, ils ont montré leur intérêt pour les autres sélections. Ils sont désireux de trouver des ouvrages qui donnent une vision à la fois théorique sur le monde du travail mais aussi qui rendent compte d’expériences de salariés sur le terrain ».

Cette comédie qu'on appelle le travail : retrouver sa dignité au boulot
  • Corinne Berthaud, Calmann-Lévy, 7 janvier 2015
  • Avec la collaboration de Gaëlle Rolin (journaliste spécialisée questions de société)

Corinne Berthaud a exercé de nombreux métiers : serveuse, téléopératrice, commerciale... Avec son bagout et son seul BTS en poche, elle a repris une première entreprise en redressement judiciaire à 24 ans, avant d’être engagée par un groupe du CAC 40. À la suite d’une restructuration, son poste a été visé par son supérieur hiérarchique. Tous les coups étaient permis pour la faire démissionner.

Cet épisode lui a permis de prendre conscience du gâchis humain qui a trop souvent cours dans nos entreprises. Elle est devenue manager de transition : missionnée par des sociétés en difficulté, elle a fait en sorte de relancer les affaires avec éthique en tentant de préserver les emplois, dans le respect des collaborateurs.

En s’appuyant sur son expérience personnelle et de nombreux témoignages, l’auteur analyse ici les rapports de force au sein des entreprises et montre comment déceler les symptômes qui doivent alerter. Elle dénonce également le fonctionnement de la médecine du travail, de la justice et des ressources humaines, un corps de métier qui, selon elle, cautionne trop souvent la déstabilisation des employés.

Mais surtout, elle veut faire prendre conscience aux salariés qu’ils sont libres. Ils peuvent refuser l’autoritarisme et le chantage du CDI à tout prix, retrouver l’audace d’entreprendre, le courage de s’écouter, choisir de ne plus avoir peur de vivre, ni de travailler.

Corinne Berthaud, 42 ans, s’est spécialisée dans la prévention des risques psychosociaux en entreprise par le spectacle. Elle a écrit son livre avec Gaëlle Rolin, journaliste, par ailleurs coauteur de La revanche des nuls en orthographe (Calmann-Lévy, 2012).

Le management désincarné

  • Marie-Anne Dujarier, Éditions La Découverte, 14 mai 2015

Les salariés ont pris une importance inédite dans l’encadrement du travail aujourd’hui. Consultants ou cadres de grandes organisations, Marie-Anne Dujarier les appelle les « planneurs », car ils sont mandatés pour améliorer les performances des entreprises et des services publics au moyen de plans abstraits, élaborés bien loin de ceux et de ce qu’ils encadrent. Spécialisés en méthodes, ressources humaines, contrôle de gestion, stratégie, systèmes d’information, marketing, finances et conduite du changement, ils diffusent et adaptent des dispositifs standardisés qui ordonnent aux autres travailleurs ce qu’ils doivent faire, comment et pourquoi.

Dans ce livre issu d’une longue recherche empirique, la sociologue, Marie-Anne Dujarier, analyse en détail le travail des faiseurs et diffuseurs de ces dispositifs, régulièrement accusés par les autres salariés de « planer » loin du travail réel. Elle montre qu’ils doivent accomplir une mission qui peut sembler impossible et dépourvue de sens, et explique comment ils y parviennent malgré tout, avec zèle.

Marie-Anne Dujarier est sociologue du travail et des organisations, maître de conférences à l’Université Paris III-Sorbonne nouvelle et à l’École Polytechnique et chercheuse au laboratoire interdisciplinaire pour la sociologique économique.

www.toitcitoyen.comet sur les prix : www.toitcitoyen.com/mondedutravail et  www.toitcitoyen.com/economiesociale

Pas encore de commentaires