Participatif
ACCÈS PUBLIC
08 / 11 / 2012 | 4 vues
Cfe-Cgc Métallurgie / Abonné
Articles : 75
Inscrit(e) le 06 / 01 / 2010

La CFE-CGC Renault favorable au projet de partenariat avec le groupe Caterham

Alpine, fleuron de la marque sportive de Renault en son temps, fera de nouveau partie du patrimoine de l’entreprise qui se relance à l’assaut de véhicules de niche à forte valeur ajoutée et profitables par définition. À l’instar des mini, DS, Fiat 500, Renault se réapproprie une identité de marque mythique qui, comme l’espère la CFE-CGC, rouvrira les portes à une clientèle de passionnés faisant défaut depuis trop longtemps. 

Sur le plan social, cette annonce ne peut que réjouir le personnel de Dieppe qui, après plusieurs années d’incertitude sur la pérennité de son site et de ses emplois, voit enfin un projet crédible se profiler dans un horizon assez proche, si l’on raisonne à l’échelle de ce qu’est un projet de développement de produit.

C’est également un bon signal envoyé à la région au travers du réseau des PMI et PME qui auront la possibilité de s’impliquer dans le développement et la fabrication de ce nouveau produit. La CFE-CGC formule le vœu que les responsables régionaux appuient ce projet en l’accompagnant comme il se doit de l’être dans le cadre du soutien à l’emploi et à la formation des salariés. Nous souhaitons également que Renault soit présente dans le suivi individuel du personnel afin d’assurer une complète réussite tant collective qu’individuelle de ce projet.

Concernant le montage capitalistique avec la société Caterham à 50 % de parts, la CFE-CGC l’estime équilibré et comprend les enjeux qui sont en arrière-plan en termes d’autonomie vis-à-vis de Renault. Il est effectivement nécessaire pour garantir la réussite de ce projet, de pouvoir s’affranchir de certains dispositifs organisationnels inhérents aux grandes entreprises.

Dans la grisaille actuelle dans laquelle se trouve l’industrie automobile française, pas seulement avec PSA, mais également de Renault au travers de la chute importante de ses parts de marché, il est agréable (et même très réjouissant) pour la CFE-CGC Renault de prendre connaissance de ce dossier.

Pas encore de commentaires