Participatif
ACCÈS PUBLIC
23 / 04 / 2014 | 17 vues
robin carcan / Modérateur Contenu
Articles : 1127
Inscrit(e) le 08 / 04 / 2010

L'érosion possible du fonds de solidarité d'Arcelor Mittal

Après 43 ans d'existence, ce fonds d'Arcelor affiche une réserve financière d'environ 350 000 euros. Un peu plus de 80 % du personnel d'Arcelor Mittal Dunkerque et 95 % de Dilinger (GTS Industries) cotisent à ce fonds de solidarité, véritable dispositif paritaire d'entraide consacré aux salariés dans le cas du décès du conjoint ou d'un enfant.

Les retraités aussi

La CGT s'inquiète de l'érosion en cours des adhésions, qui sont facultatives et dont la cotisation ne s'élève qu'à 45 centimes d'euros/mois (et 15 centimes pour l'employeur). « Les nombreux départs à la retraite, les mutations du personnel venant d’autres sites, les embauches pourtant trop peu nombreuses risquent d’entraîner une perte ou une dilution de la mémoire de l’histoire du fonds de solidarité, ce que la CGT ne peut admettre ». L'adhérent retraité peut aussi en rester éligible pendant cinq ans, de même que les salariés quittant l'établissement pour la cessation d'activité amiante.

Pas encore de commentaires