Participatif
ACCÈS PUBLIC
03 / 04 / 2014 | 32 vues
Jacky Lesueur / Abonné
Articles : 1802
Inscrit(e) le 04 / 03 / 2008

Reconnaissance non monétaire au travail des agents territoriaux

La MNT, mutuelle d'importance dans ce secteur de la fonction publique, a toujours souhaité contribuer à une meilleure connaissance de l’environnement social des territoriaux.

C'est pourquoi elle a créé en 2009 « l’observatoire social territorial » pour mieux connaître et aussi faire connaître l’environnement social des agents territoriaux, valoriser leur épanouissement dans leur milieu professionnel mais aussi proposer des pistes d’actions aux décideurs.

Ses objectifs et son fonctionnement :

- observer, évaluer, agir au bénéfice des agents territoriaux,

assurer une réflexion de qualité, impartiale et indépendante,

- promouvoir une réflexion commune des acteurs territoriaux.

 

L'observatoire vient de publier sa 11ème étude consacrée à « la reconnaissance non monétaire au travail, un nouveau territoire managérial ».

Une intéressante étude qualitative pour comprendre les ressorts de la reconnaissance au travail, liés aux attentes des agents et donner des pistes d’action aux managers territoriaux.

D'après l'analyse, la reconnaissance est une composante qui devient essentielle dans le contexte actuel de gel de l'avancement des fonctionnaires.

Si les agents se sentent plutôt protégés par le statut et trouvent du sens à leur travail, cela suffit-il à répondre aux enjeux de reconnaissance ? Il n’en est rien et ce pour trois raisons.

 

1. De manière récurrente, les agents souffrent du déficit de reconnaissance de l’opinion publique.

2. Le déficit de reconnaissance reste le premier facteur de démotivation pour 38 % des agents, loin devant la rémunération trop faible (source Edenred-IPSOS 2013).

3. Portées par des dynamiques sociales fortes, les attentes de reconnaissance se font plus vives. La forte sensibilité des plus jeunes agents à cette question le montre.

 

La reconnaissance sous-entend de considérer « l'agent en tant que personne » et s'intègre « au cœur du dispositif managérial des collectivités ».

Du côté du personnel, les bénéfices s'expriment au travers du « sentiment d'exister », du « sentiment contributif personnel » et du « sentiment d'utilité ».

Pour la fonction publique territoriale, les enjeux portent sur la vitalité, le renforcement du lien à l'organisation et la créativité et l'innovation.

Pas encore de commentaires