Participatif
ACCÈS PUBLIC
30 / 04 / 2015 | 5 vues
Rodolphe Helderlé / Journaliste
Articles : 4107
Inscrit(e) le 16 / 11 / 2007

Quand la CFDT dénonçait les méthodes managériales « dangereuses » de l'ex-PDG de l'INA

C'est la révélation anonyme de ses factures de taxis qui a conduit Agnes Saal à démissionner de son poste de PDG de l'INA. Selon Libération, une enquête interne est ouverte pour dénicher le corbeau qui a adressé le dossier aux membres du conseil d'administration à la veille d'une séance.

Manifestement, beaucoup de cadres de direction étaient sous pression. Au point que la CFDT venait d'adresser une lettre ouverte à la présidente pour dénoncer ses méthodes managériales « dangereuses » sur fond d'une « chasse aux sorcières ».

La « brutalité » des licenciements pour incompétence ou insuffisance professionnelle de certains cadres, parmi les plus anciens, est soulignée. Le manque de loyauté est aussi avancé pour justifier des séparations. Le tout avec des courriers de licenciement adressés « le jour de Noël, la veille de la Saint-Sylvestre ou lorsqu'ils sont en arrêt maladie »...

« Si demain l'INA perd plusieurs procédures prudhommales, c'est de l'argent public qui sera dilapidé », lançait la CFDT qui conçoit toutefois que le sang neuf fait du bien mais que le « fonctionnement en chambre d'une équipe dirigeante » faisait craindre le pire.

Retour à l'envoyeur, le syndicat mettait en question le casting de la présidente avec des « gens issus du même univers et qui n’ont pas toujours les pré-requis pour ces hauts niveaux de responsabilités ».

Pas encore de commentaires