Participatif
ACCÈS PUBLIC
23 / 07 / 2019 | 542 vues
Jacques Mosse-Biaggini / Membre
Articles : 8
Inscrit(e) le 06 / 03 / 2019

Vivarte, Conforama : mêmes prétextes, même désastre social

Selon la presse économique, le groupe d’habillement et de chaussures Vivarte a subi une sévère cure de minceur depuis quelques années : passage de 16 à 2 enseignes, réduction drastique du nombre de salariés (passés de 22 000 en 2014 à 16 000 début 2017 et bientôt à 9 000 à l’issue de nouvelles cessions annoncées).


Le prétexte en est une course effrénée à l’ouverture de magasins, une dette colossale, une prise de contrôle totale par les créanciers etc. En résultent des plans sociaux en cascade et un désastre sans précédent pour les travailleurs. Les dirigeants qui avaient avancé que ces licenciements en masse seraient la seule façon de protéger l’emploi (quelle hypocrisie !) se sont manifestement fourvoyés. À moins qu’ils aient menti ?


Pour notre organisation syndicale, les prétextes avancés par la direction de Conforama et les résultats attendus sont exactement les mêmes avec la fermeture de 42 magasins (dont 10 maisons de dépôt) et 1 900 emplois supprimés (pour le moment). Peut‐on donc faire confiance à une direction qui prend exactement les mêmes décisions pour diminuer les effectifs de Conforama France de 20 % en considérant ses salariés comme une simple variable d’ajustement ? Nous ne laisserons jamais une telle iniquité se produire et serons toujours à la pointe du combat pour la défense de tous les emplois.

Pas encore de commentaires