Participatif
ACCÈS PUBLIC
25 / 10 / 2021 | 56 vues
Victor Vidilles / Membre
Articles : 3
Inscrit(e) le 27 / 08 / 2015

Nouvelle étude de l'observatoire de la MNT : le métier de directeur général des services à la loupe

L’observatoire de la MNT vient de publier sa 24e étude, intitulée « Directeur général des services : que deviens-tu ? », rédigée par le sociologue Jérôme Grolleau. Dévoilée le 14 octobre 2021 en avant-première à l’occasion du salon Territorialis à Metz (51), cette étude s’appuie sur 36 entretiens non directifs de directeurs généraux des services (DGS) de communes, établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) et conseils départementaux, complétés par des entretiens avec des représentants du Syndicat national des directeurs généraux des collectivités territoriales (SNDGCT), des associations professionnelles et d’un élu local.
 

Avec des entretiens réalisés avant et pendant la crise du covid-19, l’étude explore la nouvelle expérience vécue par les DGS, en analysant les dynamiques actuelles, les évolutions du métier et les orientations permettant aux DGS de se projeter dans l’avenir.  

 

La place du DGS paraît de plus en plus stratégique, avec une posture proactive et engagée auprès des élus pour mettre l’action publique locale en œuvre et pour accompagner la question managériale au sein des collectivités. Véritable acteur des relations managériales, le DGS est aussi au cœur des réflexions collectives, la co-construction ou la qualité de vie au travail. Cela intègre son rôle interterritorial, l’intégration des usagers pour élaborer les services publics locaux et son positionnement face à des situations de crise ou de rupture, comme pendant la crise du covid-19 où son implication a été totale.

 

De nombreuses bonnes pratiques et pistes de travail ressortent de l’étude, notamment l’accompagnement professionnel de type « coaching » dont les DGS pourraient bénéficier, avec des dispositifs d’évaluation et de coopération. Le travail collectif est également ressorti des bonnes pratiques constatées, avec des outils spécifiques pour élaborer des projets pertinents et adaptés. Considérer le terrain comme stratégique ressort ainsi comme une piste de travail, pour ne pas prendre le risque d’échouer dans des situations réelles.

 

La posture du DGS est ainsi en perpétuelle évolution, avec l’objectif d'élaborer des communautés d’action incluant citoyens et partenaires, avec un cadre de référence porté par les démarches de responsabilité sociétale des organisations ou les objectifs de développement durable.

 

Cette étude a été réalisée par Jérôme Grolleau, déjà auteur de plusieurs études de l’observatoire de la MNT sur le management, la reconnaissance au travail, le sens de l’action publique locale et les transformations de l’univers territorial.

Elle est consultable en intégralité sur : http://www.mnt.fr/la-mnt/observatoire-social-territorial.

Pas encore de commentaires