Participatif
ACCÈS PUBLIC
27 / 08 / 2021 | 59 vues
Jacques Landriot / Membre
Articles : 17
Inscrit(e) le 21 / 01 / 2015

Malgré la crise sanitaire, le développement des sociétés coopératives ne s’est pas démenti en 2020

Avec désormais 3 611 SCOP et SCIC, le mouvement affiche une progression de ses effectifs de 6 %, atteignant 67 200 emplois coopératifs. L’activité reste également globalement soutenue, avec un chiffre d’affaires agrégé de 6,3 milliards d’euros, soit + 8 % en un an.

 

En 2020, le solde net des emplois au sein des SCOP et des SCIC est largement positif puisque le mouvement dénombre près de 4 000 emplois supplémentaires. Il s’agit, pour les trois quarts, de l’évolution des effectifs au sein des coopératives existantes antérieurement à 2020. Les 203 coopératives créées dans l’année 2020, elles ont généré 1 400 emplois.

 

S’agissant des créations en 2020, la création ex nihilo a concerné 123 coopératives, soit 61 % des créations annuelles et 23 % des effectifs générés par les créations. De plus, 18 % des créations concernent des transmissions d’entreprises saines représentant 44 % des effectifs associés aux nouvelles créations. Les transformations d’associations représentent 16 % des créations et 17 % des emplois générés. Enfin, les reprises d’entreprises en difficulté ne totalisent que 11 coopératives créées (soit 5 %) mais 16 % des effectifs générés par les créations de l’année.

 

De manière générale et encore cette année, les SCOP et SCIC sont prédominantes dans les servicesla construction et l’industrie, que ce soit en nombre d’entreprises, de salariés ou de chiffre d’affaires.

 

La particularité tient au fait que le secteur de l’industrie concentre le plus fort chiffre d’affaires (28 %) avec un nombre moins important de salariés (16 %) que dans le secteur des services, où le chiffre d’affaires pèse pour près de 25 % alors qu’il concentre près de 50 % des salariés.

 

Pour en savoir plus, lire l'article « Les chiffres clefs des SCOP en France (les-SCOP.COOP) ».

Pas encore de commentaires