Participatif
ACCÈS PUBLIC
17 / 09 / 2019 | 52 vues
Denis Stokkink / Abonné
Articles : 144
Inscrit(e) le 28 / 04 / 2009

L’UE et ses valeurs : mariage de convenance ou divorce en perspective ?

Pour La Solidarité (PLS) reconnaît que l’une des dimensions originale de l’UE est celle de l’importance de ses valeurs. Demandant de la part de tout pays candidat une sorte de « profession de foi », obligeant l’État désireux de rejoindre l’Union à se conformer à son système de valeurs, de principes et même de vertus, l’UE a l’apparence d’un club dont les conditions d’entrée sont non-négociables. Plus encore, elle s’efforce de développer une influence et de les exporter au-delà de son voisinage direct et de ses éventuels nouveaux membres afin d’être un acteur de poids sur la scène internationale.
 

Dans cette note d’analyse, Pour La Solidarité s’attelle à dévoiler ce qui se cache réellement derrière ce terme vague de « valeurs » ; s’intéressant aux articles du traité qui les mentionnent ainsi qu’au tout récent socle européen des droits sociaux afin de voir dans quelle mesure ceux-ci revêtent une importance primordiale pour l’UE.
 

Le « think & do tank » évalue ensuite quelle place ces valeurs ont dans les relations qu’entretient l’Union européenne, tant de façon interne qu’externe.
 

PLS réfléchit enfin sur la façon dont l’UE peut et doit protéger ses valeurs : peut-elle réellement punir un État désobéissant à ses règles « morales » et sur quels principes se base-t-elle pour développer cette identité qui lui est propre avec un assemblage de pays pourtant si hétéroclites ?

Lire la note d'analyse.

Pas encore de commentaires