Participatif
ACCÈS PUBLIC
09 / 04 / 2021 | 111 vues
Jean-Philippe Milesy / Membre
Articles : 28
Inscrit(e) le 20 / 12 / 2009

Les capacités transformatrices de l’ESS

Avec Économie sociale et solidaire : la clef des possibles, Thierry Jeantet enfonce le clou. Dès 2008 (et ce n'était pas courant à l'époque), il affirmait : « l’économie sociale : une alternative au capitalisme ». Analysant le contexte (en premier lieu la montée continue des inégalités mais aussi la crise climatique), le recul des services publics ou la montée des populismes, il souligne la crise du capitalisme financier dans sa phase hyper-capitalistique et spéculative.

 

À ce système qui peut paraître essoufflé à certains mais qui trouve encore les moyens d’étendre ses prédations, l'auteur montre en quoi l’ESS est une réponse irremplaçable aux besoins que la crise sociale et sanitaire révèle et aggrave mais qui lui sont antérieurs. Il présente l’économie sociale et solidaire (ESS) dans la diversité de ses acteurs en abordant les difficultés auxquelles ils peuvent être confrontés. Mais il s’adresse surtout aux jeunes (faisant une oeuvre fichtrement utile) en relevant que si leurs aspirations sont souvent très proches des valeurs de l’ESS, ils en demeurent éloignés, le plus souvent par méconnaissance. Enfin, il insiste sur l’exigence pour l’ESS de sortir, d’assumer sa tradition d’éducation populaire et de communiquer.

 

L’ouvrage est donc de ces outils nécessaires pour que l’ESS sorte de son « entre-soi », se confronte aux évolutions du monde, en s’inscrivant dans sa tradition d’innovation. L'auteur insiste sur les convergences nécessaires pour parvenir à cette transformation profonde à laquelle il aspire et travaille.

 

Deux remarques : une (petite) réserve et un (grand) compliment

 

La petite réserve se rapporte à un réflexe que d’aucuns auraient appelé « l’unité de la classe avant tout ». S’il relève quelques insuffisances et quelques dérives, Thierry Jeantet défend l’ESS en totalité, sans entrer dans la mise en cause de certains de ses acteurs sur lesquels les questionnements sont pourtant nombreux quant à leurs pratiques. Car tout n’est pas irénique dans l'ESS que nous défendons.

 

Le grand compliment paraît évident s’agissant du fondateur des rencontres du Mont-Blanc puis d’ESS-forum international, l’un des artisans de la prise en compte de l’ESS par l’ONU. Tout au long de son livre, Thierry Jeantet se réfère aux initiatives et aux succès de l’ESS dans une multitude de pays : Canada, Maroc, Brésil, Inde, Corée du Sud et Cameroun. Dans cet esprit, dès le début de son ouvrage, il rend hommage au Forum social mondial pour sa mobilisation des acteurs de l’ESS, formelle ou informelle, dans le processus nécessaire de transformation de nos sociétés, de nos économies et de nos démocraties. Cette dimension internationale est des plus importantes, notamment auprès des jeunes.

 

Ouvrage à lire et surtout à diffuser auprès de ceux qui, s’interrogeant encore sur les capacités transformatrices de l’ESS mais en partageant les valeurs, pourraient hésiter à s’engager dans ses rangs ou à ses côtés.
 

  • À lire aussi sur le même sujet, Utopies locales de Timothée Duverger a été publié aux éditions Les Petits Matin.
Pas encore de commentaires