Participatif
ACCÈS PUBLIC
21 / 07 / 2020 | 590 vues
Franck Roger / Membre
Articles : 1
Inscrit(e) le 12 / 06 / 2018

Le groupe VYV oublie ses salariés : le monde d’après attendra

Expression des élus CFDT suite à la réunion du comité de groupe VYV du 3 juillet 2020.


« Solidarité » un des quatre piliers qui constituent la doctrine du groupe mutualiste VYV, mais dans les faits ne s’applique pas vraiment. Décidément le groupe VYV se décrypte -pour l’instant- à l’aune du monde libéral dont nos dirigeants semblent adopter tous les codes. On affiche les valeurs mutualistes, puis on oublie de les appliquer avec toutes les bonnes raisons du Monde !


Alors que le monde des caisses de retraite a pu compléter le chômage partiel pour tous ses salariés, le groupe VYV a laborieusement lancé l’éventuelle possibilité de primes pour une partie de ses salariés se disant « empêché » de compenser le chômage partiel et affirmant ne pas pouvoir faire de miracle ...La CFDT n’en demandait pas tant, on ne parle pas de multiplication des pains mais plutôt d’éviter de donner des miettes ! #pasdemiettespournoshéros !


« Il faut du temps pour arriver à des convergences financières » explique la direction de VYV. Pour la CFDT, ce n’est pas entendable ! Faire groupe n’est pas une sinécure... Quel intérêt d’être un groupe se revendiquant être « l’entrepreneur du mieux vivre » si ce même groupe est incapable de construire un socle social décent pour tous ses salariés ?


La CFDT demande une vision et surtout une action mutualiste dans des temps raisonnables, la jeunesse de notre groupe (3 ans depuis la création) n’est pas une excuse acceptable ! La CFDT, force de proposition, demande la mise en place d’une politique salariale immédiate et réelle pour mettre fin aux démissions en cascade dans les secteurs santé et médico-social ainsi que mettre fin au scandale de la clinique « La Sagesse » qui porte très mal son nom. Mais le malaise concerne tous les secteurs de notre groupe protéiforme. « Cette demande est un vrai appel au secours, les soignants ont été applaudis, maintenant nous attendons une vraie reconnaissance », exprime une élue CFDT.


La CFDT revendique :
 

  • Une recommandation groupe harmonisée pour les primes de sortie de cette période de COVID
  • Une organisation de la compensation à travers les entités du groupe pour rétablir une équité en cas de primes différentes
  • Une compensation du chômage partiel pour aboutir à une indemnisation à 100%


Rappelons que la CFDT demandait également lors de la réunion du comité de groupe VYV du 5 mai 2020, la mise en place d’un dispositif de dons de jours entre salariés et la possibilité de toucher les fonds de réserve pour assurer la compensation et l’équité financière relatives aux primes.


Le Groupe VYV annonce 100 millions d’aide pour sa contribution au COVID mais oublie ses salariés ! « Dans l’économie sociale, on fait souvent l’économie du social... » déplorent les élus CFDT du Comité de groupe VYV (représentation salariale), la CFDT est le 1er syndicat représentatif dans le Groupe.


La CFDT se prend pourtant à rêver, si cette crise pouvait servir à impulser une nouvelle trajectoire sociale, celle-là même que nos dirigeants invoquent auprès des pouvoirs publics. Le Groupe VYV peut constituer un futur grand pilier de l’Economie Sociale : à nos dirigeants d’envoyer un véritable signal à tous ses salariés, vite.

Pas encore de commentaires