Ofi AM investissement responsable

 

Participatif
ACCÈS PUBLIC
28 / 11 / 2019 | 213 vues
Elisabeth BERTRAND / Membre
Articles : 1
Inscrit(e) le 04 / 04 / 2019

La motivation au cœur de la qualité relationnelle au travail

Au salon Solutions RH à Lyon en novembre, la Chambre Professionnelle de la Médiation et de la Négociation a proposé une conférence sur un sujet très attendu : La motivation au cœur de la qualité relationnelle au travail.
 

Un constat : 150 inscrits, un auditoire captivé, attentif et concerné.


 

ConférenceMédiation
Photos de Youlun Eon, Médiateure professionnelle, déléguée régionale CPMN Paris - Ile de France - Hauts de France – Centre Val de Loire





Les intervenants, Jean-Louis Lascoux (initiateur de la Médiation professionnelle et du droit à la médiation, auteur et président de l’EPMN) et Fabien Eon (président de Viamédiation, auteur et formateur EPMN) ont présenté au public l’idée selon laquelle la motivation est au cœur de la qualité relationnelle au travail, et que de ce fait, on ne peut pas motiver les gens sans qualité relationnelle.
 

Aujourd’hui, pour travailler sur la motivation, il faut commencer par travailler sur ce qui démotive.
 

Quand ils viennent travailler, les collaborateurs sont déjà, préalablement, motivés : ils viennent pour faire quelque chose. Ils ne viennent pas pour ne rien faire, ils ne viennent pas pour ne pas faire. Et ce qu’il faut, c’est entretenir cette motivation.
 

Alors, qu’est ce qui démotive ? C’est le fait de ne pas être pris en considération, de ne pas être appelé à participer à un projet. 
 

Être motivé, c’est participer, être actif et non soumis, être décideur de soi-même et pour soi-même, pour l’exercice de la libre décision dans l’entreprise.

 

Notre objectif : savoir créer de la qualité relationnelle. Entretenir la motivation des personnes, c’est soutenir la motivation par la qualité relationnelle : « je viens travailler parce que j’ai de bonnes relations avec les autres collaborateurs. » 
 

Cette dynamique va entraîner beaucoup de choses, tout ce qui touche à la qualité de vie au travail – la QVT - et son changement de paradigme, entre risques psycho-sociaux (RPS) et QVT : au lieu de considérer les personnes comme un risque, qu’elles peuvent représenter, on les considère au travers du potentiel de participation à un projet, qu’elles représentent.
 

La hiérarchie reste nécessaire : aujourd’hui, se poser la question du rôle du manager est essentiel car il a le choix entre une logique d’autorité, ou celle de contribution à la qualité relationnelle.
 

C’est le référentiel de la Médiation professionnelle, pour promouvoir l’entente et la résolution des différends.
 

Une démarche éthique portée par les Médiateurs professionnels membres de la CPMN.
 

C’est considérer les personnes autrement, aborder les changements avec la promotion de la Qualité relationnelle, utiliser les outils de l’ingénierie relationnelle :
 

  • la libre décision
  • l’altérité, qui signifie « considérer l’autre en tant qu’autre, afin d’accueillir les différences »
  • la reconnaissance que chacun peut progresser.

 

La Qualité relationnelle ouvre trois champs d’application en entreprise :
 

  • La réflexion sur les processus décisionnels pour sensibiliser, impliquer, engager
  • Le projet d’entreprise, pour le construire de manière concertée
  • La qualité relationnelle entre les personnes, pour savoir communiquer 

 

Nous sommes fiers de porter ce projet en partenariat avec les organisateurs du salon Solutions RH. Peut-être un Espoir de la Médiation au symposium 2020 à Strasbourg, comme vient de le recevoir « Miroir social » en 2019 à Rennes ?

Pas encore de commentaires