Participatif
ACCÈS PUBLIC
27 / 09 / 2022 | 205 vues
Cgt Macif groupe / Membre
Articles : 59
Inscrit(e) le 10 / 04 / 2018

Déclaration des représentants de proximité Nord ouest CGT Macif en réunion avec l'employeur

La problématique des effectifs est aujourd’hui au cœur de nos préoccupations. Quand nous disons nos préoccupations, nous parlons des représentants des salariés car, visiblement ce n’est pas la préoccupation première de nos hauts dirigeants qui préfèrent se pencher sur les résultats et la manière de mettre la pression encore et encore les salariés.


Le mal être grandit partout, dans tous les services, du gestionnaire généraliste au manager d’équipe en passant par les conseillers et téléconseillers, le climat est morose. Les conditions de travail se dégradent de jours en jours conduisant beaucoup trop de nos collègues vers la sortie, dans le meilleur des cas via une démission, dans le pire des cas via l’inaptitude.


Combien de temps encore allez-vous regarder les salariés s’épuiser au travail ? Rien ne vous inquiète quand le recrutement peine à se faire ?
Rien ne vous interroge quand les jeunes embauchés nous quittent au bout d’un ou deux ans en précisant qu’on leur a « vendu du rêve » et que leur avenir est partout sauf à la Macif ?


Force est de constater que la Macif ne fait plus rêver, tout ce qui faisait notre différence que ce soit le temps de travail, la rémunération, la formation, le conseil, disparaît au fur et à mesure que vous orchestrez la casse sociale.


Les salariés se plaignent de peiner à atteindre leurs objectifs ? Qu’à cela ne tienne, on ajoute des items supplémentaires !
L’absentéisme augmente ? Pas grave, on va contrôler les arrêts, c’est tellement plus simple que de se poser la question du pourquoi cet absentéisme ! Nos « sachants » sont-ils à ce point, aveugles pour ne pas voir la souffrance au quotidien, ou bien préfèrent-ils faire la sourde oreille ?

 

On culpabilise, on infantilise, on ignore les signaux de détresse, on reporte la responsabilité sur le contexte sanitaire, sur le contexte économique, et au passage, on accorde une prime défiscalisée, pénalisant notre système de santé, d’éducation, de vieillesse, pensant que cela va tout résoudre et que les salariés vont repartir un grand sourire aux lèvres tandis que d’autres s’accordent des augmentations indécentes?


Entendez la colère qui gronde et qui monte, affrontez les difficultés, pour demain, pour l’avenir des salariés et leurs familles, pour une Macif qui pourrait être vous aussi car indiscutablement la Macif, c’est nous, les salariés qui la construisons et c’est sur notre dos à nous, les salariés, que vous vous faites une place au soleil!

Pas encore de commentaires