Participatif
ACCÈS PUBLIC
13 / 07 / 2020 | 301 vues
Jacques Mosse-Biaggini / Membre
Articles : 6
Inscrit(e) le 06 / 03 / 2019

Conforama : le prêt garanti par l'État va permettre d’assurer la poursuite du redressement et le financement du PSE

Après des semaines de tractation très éprouvantes pour les nerfs des salariés, le CA a approuvé le protocole de conciliation des cessions des titres à Mobilux ainsi que les termes et conditions d’un prêt garanti par l’État (PGE) en deux parties, le 6 juillet 2020. Mobilux s’est engagé sur l’offre ferme le 7 juillet 2020 et le Tribunal de commerce de Bobigny devrait homologuer cette opération d’ici fin août.


Un prêt garanti par l'État va ainsi être octroyé, dont une première partie, débloquée très rapidement, permettra d’assurer la poursuite du redressement de Conforama et le financement du PSE, en attendant la transaction effective (fin août ou début septembre) et le déblocage de la seconde partie du PGE.
 

Durant l’ensemble du processus, notre organisation syndicale s’est engagée pleinement pour parvenir à ce résultat. Nous avons activement participé à toutes les réunions, en CSEC, avec la présidence de Conforama et avec le CIRI. Nous avons interpelé l’État au plus haut niveau pour que la situation soit rapidement débloquée. Nous avons suggéré le principe d’un emprunt‐relais au CIRI, promu par celui‐ci et accepté par les banques.
 

Les salariés de Conforama France dans la tourmente depuis plus d’un an et les entreprises hexagonales suspendues à notre destin vont enfin retrouver le sourire. Dès le 7 juillet, le PSE jusqu’à présent « gelé » redémarre par une réunion de la commission des départs volontaires et notre syndicat sera présent pour accompagner les salariés contraints de quitter l’entreprise ainsi que tous ceux qui resteront à Conforama.
 

Cependant, cette première victoire n’est qu’une étape car de nombreuses questions se poseront à court ou moyen terme : fermeture éventuelle de magasins Conforama ou But selon la décision à venir de l’autorité de la concurrence, devenir du SAV, de la logistique et du siège social, évolution de la stratégie commerciale sous l’impulsion des nouveaux actionnaires etc. La vigilance sera également de mise sur le moyen terme quant au maintien de nos accords d'entreprise et avantages sociaux, auxquels nous sommes profondément attachés.

Pas encore de commentaires