Participatif
ACCÈS PUBLIC
15 / 03 / 2024 | 11 vues
Christine Simon / Abonné
Articles : 67
Inscrit(e) le 19 / 06 / 2019

DPD France : Signature d'un accord égalité Professionnelle

DPD France : FO et la CFE-CGC signent l'accord égalité professionnelle 2025


Les principales avancées obtenues et/ou maintenues, applicables au 1er janvier 2025 :   


Le maintien à 100% de la rémunération des salariés (hommes et femmes) en congé maternité ou paternité, sans conditions d’ancienneté.


Une meilleur prise en compte des salariés handicapés, et notamment 4 demi-journées d’absence autorisées et payées pour effectuer les démarches liées à la RQTH (Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé)


Un entretien et une formation pour tous les salariés qui ont été absents plus de six mois pour raison médicale, congé parental, congé de proche aidant et congé sabbatique.


Absences autorisées payées pour les salariées enceintes afin de se rendre aux examens obligatoires, ainsi qu’à leurs conjoints (pour 3 e ces examens).


Aménagement du temps de travail pour les femmes enceintes, à partir du début du 6ème mois de grossesse et sur demande de la salariée, 15 min rémunéré / jour à placer par le manager (arrivée tardive, départ anticipé, pause déjeuner raccourcie…). A due proportion pour les temps partiels. Pour les salariées en forfait-jour, aménagement de la charge de travail sans perte de rémunération.


Conservation de l'ancienneté lors de la prise du congé parental d'éducation à temps complet, l’avantage pour les salariées, est le maintien des droits suivants :


- Eligibilité à la PFA et la PEQ,
- Eligibilité à la majoration d'ancienneté,
- Eligibilité au Congé d'ancienneté,
- Indemnisation de la maladie (maintien de salaire),
- Indemnités de rupture du Contrat de travail : licenciement, RC, retraite...


Mise à disposition gratuite de protections hygiéniques sur les sites de l’entreprise.


Congé menstruel pour les salariées souffrant d’endométriose : 12 jours d’absence autorisée par an non rémunérée (à raison d’un jour par mois) à condition de se voir accorder une RQTH ou une attestation d’invalidité délivrée par l’assurance maladie.


Programme de développement favorisant l'accès des femmes aux postes à responsabilité (leadership au féminin)

Pas encore de commentaires