Participatif
ACCÈS PUBLIC
15 / 12 / 2022 | 96 vues
Dominique Delpouy / Abonné
Articles : 54
Inscrit(e) le 16 / 01 / 2009

Baromètre sur le climat social à la Banque de France: De nombreux points de vigilance et d’insatisfaction demeurent

Les résultats  u "Baromètre de climat social"  mis en place à la Banque de France ont fait l'objet d'une présentation lors d'un CSE-C. A cette occasion  les responsables de la direction ont bien évidemment surtout insisté sur points positifs. Et pourtant !

 

De nombreux points de vigilance et d’insatisfaction sont à noter : surcharge d’activité et surcharge mentale de plus en plus importantes, baisse de satisfaction quant à l’aspect salarial, recrutement qui n’est pas à la hauteur des départs et laisse nos collègues dans une situation professionnelle de plus en plus difficile, source de RPS ( risques psycho sociaux).


Enfin les évolutions de carrière, que ce soit par avancement ou promotion interne, ne répondent plus aux attentes du personnel. Elles provoquent une certaine démotivation et risquent d’augmenter le manque d’attractivité de notre institution.

 

Pour ne citer, en quelques exemples, que les points pour nous les plus significatifs dans le contexte actuel :

 

  • seulement 41% des répondants considèrent que  l’image externe de la Banque de France s’est améliorée depuis le lancement d’Ambitions 2020 poursuivi par le nouveau plan Construire ensemble 2024 
  • si 77% déclarent être fiers  de travailler à la Banque de France (82% en 2014), 51%  recommanderaient aujourd'hui  à un proche de venir travailler à la Banque de France ( pour mémoire 46% en 2020..mais 65% en 2014)
  • la satisfaction globale à l'égard du travail reste à 69% (73% en 2014), mais seul  un agent sur deux s'estime satisfait   des conditions de rémunération rémunération et , même si le taux de satisfaction progresse légèrement sur les possibilités d’évolution professionnelle au sein de la Banque de France...43% seulement les considèrent comme satisfaisantes.
  • 30% des répondants estiment que leur travail n'est pas reconnu par la hiérarchie 
  • si 73% considèrent que leur travail a du sens ( 78% ces dernières années) , il reste motivant pour 58% et pour 54% épanouissant...
  • concernant l’organisation et les modalités du travail, selon les questions entre 75 et 80% d'agents se déclarent satisfaits. Pour autant, sur la conduite des changements à peine un agent sur deux l'apprécie...
  • de même, un agent sur deux estime que les actions de simplification mises en œuvre n'ont pas contribué à améliorer sa vie au travail
  • et concernant les changements en cours ou à venir...51% se considèrent insuffisamment informé sur les projets...58 % le  sentiment de ne pas pouvoir s'exprimer sur les projets   et 63% considèrent qu'ils n'ont pas la possibilité d'être acteur sur les projets de transformation qui les concernent....

 

A méditer !

Pas encore de commentaires