Participatif
ACCÈS PUBLIC
18 / 05 / 2022 | 218 vues
Jacky Lesueur / Abonné
Articles : 1565
Inscrit(e) le 04 / 03 / 2008

L’économie sociale, le futur de l’Europe : l'affirmation des acteurs européens de l'ESS

"L’économie sociale, le futur de l’Europe" , tel est le thème autour duquel se sont réunis  tous les acteurs européens de l'ESS à Strasbourg les 5 et 6 Mai dernier. Entretien avec Jérome Saddier, Président d'ESS France, qui partage son sentiment à l'issue de cet évènement important...

  

Quel bilan tirez-vous de cette manifestation ?
 

Un bilan très positif que ce soit en terme de participation, plus de 2000 personnes venues d’Europe et au-delà sur ces deux jours, mais aussi concernant la richesse du programme et des débats rendue possible grâce à une mobilisation des plus actives autour du principe de co-construction entre les co-organisateurs que sont la Ville et l'Eurométropole de Strasbourg avec le ministère de l’Economie, des finances et de la relance, la Commission européenne, le Comité économique et social européen, le Parlement européen, le Comité européen des Régions, la Région Grand Est et la Collectivité européenne d’Alsace, en lien avec les principaux réseaux de l’ESS française et européenne dont ESS France ou Social Economy Europe sont parties prenantes. Il est important de noter que le territoire a également été l’un des fers de lance incarné par la formidable équipe de la CRESS Grand Est mobilisée également depuis le début. Il faut se rappeler que nous avons toutes et tous travaillé de concert à l’élaboration de cette manifestation depuis l’été 2021, notamment à travers de nombreuses réunions et comités de pilotage ou l’interpellation d’ESS France auprès du Président de la République française pour que cette manifestation consacrée à l’ESS juste après la publication du plan d’action éponyme de la Commission européenne soit en haut de l’agenda de la Présidence française du Conseil de l’Union européenne et obtienne le Label dédié.
 

Quels enjeux ont été portés pendant cette manifestation sur « L’économie sociale, le futur de l’Europe » ?
 

Le titre choisi ne laisse rien au hasard, aucun point d’interrogation mais bien une affirmation que l’ESS représente le futur de l’Union européenne. Les échanges, débats et espaces de rencontre sur ces deux jours ont à juste titre permis d’illustrer la place que l’ESS doit occuper dans le futur de l’Europe, son rôle dans les transitions écologique, sociale, démocratique et digitale, dans les mutations du secteur de l'industrie en Europe, sur la question de son financement, ainsi que pour une mise en œuvre ambitieuse du Plan d'action dédié de la Commission européenne à l’horizon 2030. Lors de l’ouverture de cette manifestation, le Président Juan Antonio Pedrreno a d’ailleurs indiqué que Social Economy Europe publiera un document d’orientation contenant des recommandations sur la mise en œuvre de ce plan d’ici à l’été 2022. ESS France y prendra comme à son habitude toute sa part.
 

Actrices des grandes transitions, les entreprises et organisations de l’ESS peuvent apporter plus à l’économie, à la démocratie et à la cohésion sociale et territoriale en Europe : considérées comme formant l’un des écosystèmes industriels stratégiques pour une relance plus juste et durable par la Commission européenne dans la mise à jour de sa stratégie industrielle de l’UE, adoptée le 5 mai 2021, elles sont attendues à ce titre pour le rôle qu’elles peuvent jouer dans la digitalisation et le verdissement de la production de valeur. C’est l’objet de la consultation publique lancée sur ce premier trimestre autour d’un document de travail proposé par les services de la Commission européenne pour décrire les scénarios possibles d'une voie de transition vers un écosystème industriel de proximité et d'économie sociale plus résilient, vert et numérique à laquelle ESS France a contribué. Un espace de travail a également été consacré lors de cette deuxième journée strasbourgeoise, toujours selon le principe de co-construction, pour réfléchir entre acteurs de l’ESS présents et institutions européennes représentées sur une vision commune à donner à l’ESS en Europe.
 

L’ESS est un acteur de terrain avant gardiste de mise en œuvre des transitions vertes notamment ; c’est pourquoi a été proposé à l’ensemble des participants le Village des Transitions, co-animé par ESS France et Social Economy Europe, pour illustrer le rôle prédominant joué par l’ESS à travers des ateliers, un mur d’expression ou la présentation d’outils comme celui de CARTECO d’ESS France. Une dizaine de conférences traitant de l’ESS et des transitions se sont également tenues à l’issue desquelles une contribution des réseaux spécialisés dans les transitions écologiques et numériques français et européens pointe l’urgence de mettre en place un cadre juridique et des mesures économiques qui encourageront les initiatives respectueuses de l’environnement, et pénaliseront les initiatives qui ne seraient pas respectueuses de l’environnement : faciliter l’accès aux marchés publics, mettre en œuvre des mesures fiscales favorables, etc.
 

Un moment fort et émouvant lors de cette manifestation que je souhaiterai enfin souligner où nos amis de l’Académie sociale ukrainienne ont annoncé rejoindre la famille de l’ESS européenne en devenant membre de Social Economy Europe. Ils nous ont rappelé, ce que nous avions déjà indiqué lors des nombreuses consultations de la Commission européenne, qu’en pleine reconstruction, il est primordial de mobiliser le potentiel de l’ESS au service de l’intérêt collectif pour que ses valeurs puissent devenir vecteurs communs de reprise plus juste, plus durable et plus résiliente. Petro Darmoris, membre du Conseil d’administration de cette académie nous a fait l’honneur de nous dire quelques mots lors de son passage sur le stand ESS France / Social Economy Europe / CRESS Grand Est. Je vous invite à visionner son intervention mais aussi la vingtaine d’autres sur la chaîne Youtube d’ESS France.


Quelles sont les enjeux à venir ou à poursuivre ?
 

Un enjeu politique à travers les travaux de la Conférence sur l’Avenir de l’Europe dont le rapport est attendu le 9 mai prochain, jour de l’Europe, où il n’est pas exclu que l’ESS soit davantage reconnue qu’elle ne l’est aujourd’hui pour contribuer à définir le modèle économique et social européen.
 

Un enjeu sur la reconnaissance de l’ESS au niveau international lors de la 110e Conférence Internationale du travail qui se déroulera du 27 mai au 11 juin prochain au cours de laquelle est prévu à l’ordre du jour un point relatif à « L’ESS au service d’un avenir du travail centré sur l’être humain » en vue d’une discussion générale ; occasion historique pour élaborer une définition universelle de l’expression « Economie sociale et solidaire », y compris les principes et valeurs qui lui sont associées.
 

Un enjeu enfin pour l’ESS française qui au-delà du soutien et de la solidarité à manifester auprès des Etats membres quant à la Recommandation en 2023 du Conseil portant sur le développement des conditions-cadres de l’Economie sociale dans toutes l’Union européenne, aller plus loin, parce que la France est dotée d’une loi cadre dédiée depuis 10 ans bientôt, en réclamant la promotion par la France d’une définition en droit positif de l’économie sociale au niveau européen.


L’ESS a plus que jamais son rôle à jouer dans cette période de guerre et de crise économique, écologique, sanitaire mais aussi démocratique que nous vivons aujourd’hui et pour cela il faut que l’ESS soit en France et en Europe au cœur des politiques publiques. Les prochaines étapes pour que ce plan d’action européen en faveur de l’ESS devienne une réalité vont être annoncées par la Commission européenne ; nous y répondons d’ores et déjà présents pour poursuivre ensemble et aux côtés des institutions européennes notre mobilisation.

 

  • Site internet dédié de la Manifestation « L’économie sociale, le futur de l’Europe » des 5 & 6 mai 2022 à Strasbourg economiesociale-futur.eu
Pas encore de commentaires