Participatif
ACCÈS PUBLIC
25 / 01 / 2022 | 83 vues
David Malezieux / Membre
Articles : 11
Inscrit(e) le 14 / 02 / 2019

Castorama a promis. Castorama a menti. Castorama est puni...

En 2014, Castorama avait promis dans un accord de ne pas étendre le travail du dimanche au-delà de 5 dimanches par an, hormis en région parisienne.


L'enseigne a menti en ouvrant régulièrement l’ensemble de ces magasins le dimanche, à l'issue du premier confinement et au mépris des engagements pris et des accords signés.


Castorama est puni puisqu’il vient d’être condamné par la justice pour avoir illégalement ouvert ses magasins de province dès juillet 2020.


L'enseigne a dénoncé l’accord qu’il avait signé en 2014, pour ouvrir tous ses magasins le dimanche, trahissant ainsi ses engagements en promettant de créer des emplois. Mais, encore une fois, elle a menti en annonçant au CSEC des prévisions d’emploi, avec une baisse des effectifs en 2022 et 2023.

 

Notre syndicat a toujours dénoncé le leurre du travail dominical ; cela ne crée pas d’emploi et dégrade au contraire les conditions de travail et le pouvoir d’achat de l’ensemble des salariés pour, leur faire payer les majorations de ceux qui travaillent le dimanche.


Les NAO de 2022 n'en sont qu’une nouvelle illustration puisque l’augmentation générale proposée par Castorama est inférieure à l’inflation subie par les salariés.


Cette politique salariale de compression des salaires vise à contraindre les salariés à travailler le dimanche pour pouvoir maintenir leur pouvoir d’achat et à davantage asservir les travailleurs pour enrichir les actionnaires toujours davantage.


La section fédérale du commerce et des VRP de la FEC-FO et la section FO de Castorama exigent l’arrêt des ouvertures le dimanche, lesquelles n’ont pas démontré leur utilité économique et sont une catastrophe sur le plan social.

Afficher les commentaires


Et de deux !

A l’initiative de la Section fédérale du COMMERCE & VRP FORCE OUVRIERE associée à la section syndicale FORCE OUVRIERE CASTORAMA, le Tribunal retire à la célèbre enseigne de bricolage le bénéfice de son référendum pour l’ouverture des dimanches.


CASTORAMA va devoir se plier aux décisions juridiques entravant ses projets d’ouvrir
l’ensemble de ses magasins le dimanche.


La Section fédérale du COMMERCE & VRP FORCE OUVRIERE et la section syndicale FORCE OUVRIERE CASTORAMA se félicitent de cette victoire contre l’ouverture à l’envi des magasins le dimanche qui ne crée aucun emploi et contribue à dégrader les conditions de travail mais aussi salariales en gelant les salaires pour
compenser les heures majorées du dimanche et contraindre les salariés à travailler le dimanche pour améliorer les fins de mois