Participatif
ACCÈS PUBLIC
29 / 11 / 2011 | 139 vues
Victor Waknine / Membre
Articles : 30
Inscrit(e) le 01 / 08 / 2009

Le taux d'échec du processus d'embauche (TEPE) : un reflet de la congruence emploi/travail

Du jour où le collaborateur rédige son cv au jour où l'entreprise décide de ne pas intégrer le collaborateur, combien coûte l'échec du processus d'embauche ? De 50 K euros à 100 K euros et 5 % de la masse salariale

En 2010 , le TEPE (taux d’échec des sorties au cours du processus d’embauche) toutes entreprises confondues (sur base statistiques DARES), 17 % des embauchés en CDI sont sortis en période d'essai.

Cela reflète la congruence/divergence entre les attentes de l'entreprise et du collaborateur sur l'emploi pour l'un et le sens du travail pour l'autre, suivant que l'un ou l'autre décide de rompre.

C'est la seule période équitable avant que le lien de subordination ne prenne effet.

Pour plus d'infos.
Pas encore de commentaires