Participatif
ACCÈS PUBLIC
13 / 04 / 2017 | 18 vues
Rodolphe Helderlé / Journaliste
Articles : 4160
Inscrit(e) le 16 / 11 / 2007

« Le désintérêt syndical pour les pratiques sociales qui se développent dans les PME est profond »

Auncun syndicat n'est présent sur le « panel » d'une vingtaine de TPE-PME de 40 à 400 salariés qu'accompagne le cabinet RH Ambroise Conseil. Une dizaine de protocoles d’accords préélectoraux a déjà été adressée sans qu'aucun syndicat ne réponde.

À une exception avec une militante CFDT qui ne voulait pas démordre qu’il fallait 2 collèges alors que l’entreprise en question employait 8 cadres pour plus de 40 employés. « C’était un non-sens. Elle ne parvenait pas à se sortir d’une approche de grande entreprise », se souvient Noëllyne Bernard, la responsable d' Ambroise Conseil qui considère que « les petites et moyennes entreprises ne sont pas rentables pour les syndicats » (abonnez-vous).

L'un des clients du cabinet vient de négocier un accord CET avec ses DP comme le permet désormais la loi, sans pour autant susciter le moindre intérêt des fédérations syndicales qui ont pourtant été informées.

Pas encore de commentaires