Participatif
ACCÈS PUBLIC
05 / 11 / 2015 | 8 vues
Rodolphe Helderlé / Journaliste
Articles : 4158
Inscrit(e) le 16 / 11 / 2007

L’UGIT CGT se réapproprie l’« empowerment » avec le projet de coopératives numériques syndicales

L’« empowerment » fait partie des grands principes managériaux distillés par les cabinets de conseil. Le concept qui vise à octroyer « plus de pouvoir aux individus ou aux groupes pour agir sur les conditions sociales, économiques, politiques ou écologiques qu'ils subissent » est apparu aux États-Unis, au début du XXème siècle, par « les femmes luttant pour la reconnaissance de leurs droits » (cf Wikipedia).

Accélérer l’empowerment militant

L’UGICT CGT a décidé de se réapproprier les fondamentaux de la pratique avec son projet T3RI, « Terrain », de coopératives numériques syndicales. « Parce que nous ne croyons pas au syndicalisme par délégation, nous nous emparons du numérique pour accélérer l’« empowerment » militant. Ce terme traduit une vision dans laquelle les syndiqués sont acteurs, auteurs et décideurs. C’est donc aux membres de T3R1 d’utiliser cette communauté en ligne comme ils le souhaitent pour nourrir la vie et la démocratie syndicales et le rapport de force face aux employeurs », annonce l’UGICT CGT. À noter que le champ « compétences et savoir-faire » du formulaire d’inscription à la plate-forme T3R1 reste encore en jachère. Une illustration du besoin de reconnaissance de ces compétences issues du terrain.

Retrouvez une veille hebdomadaire enrichie avec>

Pas encore de commentaires