Participatif
ACCÈS PUBLIC
03 / 09 / 2012 | 1 vue
Rodolphe Helderlé / Journaliste
Articles : 3936
Inscrit(e) le 16 / 11 / 2007

L’entretien de recrutement n’est pas l’occasion de taper sur son ex-employeur

Faciliter la mobilité des cadres A au sein des administrations parisiennes semblent être une priorité. L’Unsa des attachés des administrations parisiennes considère que cette fluidification passe par la formation des recruteurs. « Une formation sérieuse des fonctionnaires chargés de cette gestion personnalisée est également nécessaire. On en est malheureusement très loin actuellement lorsqu’on sait qu’un certain nombre de personnes responsables des recrutements dans les directions ne prennent même pas la peine de répondre aux collègues ayant fait acte de candidature sur un poste déclaré vacant ! », souligne le syndicat.

Le besoin d’une formation des candidats est aussi illustré. Notamment en matière de présentation de la carrière lors de l’entretien de recrutement. Selon l’Unsa, « il n’est, de ce point de vue, pas inutile de préciser que des collègues se servent de cet entretien pour exposer toutes sortes de récriminations à l’égard du service où ils sont actuellement affectés, voire de l’administration tout entière ! Ce défoulement peut être bénéfique au niveau psychologique mais ne représente bien évidemment pas une façon correcte de se présenter et de faire valoir ses qualités… »

Pas encore de commentaires