Participatif
ACCÈS PUBLIC
16 / 05 / 2013 | 6 vues
Rodolphe Helderlé / Journaliste
Articles : 4160
Inscrit(e) le 16 / 11 / 2007

« L'articulation de la chaîne hiérarchique policière doit être revue »

« La coexistence de trois corps ne correspond plus aux réalités des métiers exercés par chacun, ni aux structures actuelles. De nombreux dysfonctionnements opérationnels et relationnels sont la conséquence de l'absence de lisibilité du positionnement, notamment entre les majors RULP (responsable d'unité locale de police) et les lieutenants, ainsi qu'entre les commandants/commandants fonctionnels et les commissaires/commissaires divisionnaires », déclare Synergie-Officiers qui considère que « l'articulation de la chaîne hiérarchique policière doit être revue ».

La police est effectivement organisée en trois corps.

  • Le corps de commandement va de l’élève lieutenant de police au commandant de police qui peut diriger un commissariat.
  • Le corps de conception et de direction où l’on retrouve notamment  le commissaire ou encore le commissaire divisionnaire.
Pas encore de commentaires