Participatif
ACCÈS PUBLIC
11 / 04 / 2022 | 1134 vues
CAT SECURITAS / Membre
Articles : 12
Inscrit(e) le 10 / 08 / 2020

NAO 2022 chez Securitas : encore un accord au rabais

Un accord au rabais sur les négociations annuelles obligatoires (NAO) de 2022 a été signé le 25 février 2022, entre la direction de Securitas et trois organisations syndicales (FO, la CFE-CGC et la FMPS-I). Cinq réunions pour accoucher d’une souris ! Signer un accord pour une augmentation annuelle de moins de dix euros démontre la collusion des syndicats signataires avec la direction.


Cet accord appelle les commentaires suivants de notre part : 


Article 1er – Indemnité de panier 
 

Cette indemnité passe de 4,21 € à 4,30 €, soit une augmentation de seulement 9 centimes par jour, soit 2,13 % dans un contexte actuel d’inflation annuelle de 4,5 %.


Article 2 – Prime de remplacement 
 

L’attribution de cette prime de 40 € (applicable seulement à compter du 1er juin 2022) pour chaque remplacement en dessous de 24 heures aura un effet très limité pour l’entreprise vu le recours massif à la sous-traitance pour assurer ces remplacements au pied levé. À titre d’exemple, sur le site Crédit Agricole de Montrouge, Securitas a fait appel à 1 072 heures de travail en sous-traitance rien que pour le mois de mars 2022 : 64 vacations de 12 heures (soit 765 heures) et 32 vacations de 8 heures (soit 304 heures). Simultanément, c’est un manque à gagner pour les agents de Securitas qui souhaiteraient travailler pour gagner davantage et améliorer leurs fins de mois afin de sortir de la précarité. 
 

Article 3 – Tenue des agents 
 

L’accord de branche accorde une indemnité d’entretien des tenues de 7,34 € sur 11 mois. Securitas va désormais accorder cette indemnité sur 12 mois. La CAT Securitas tient à dénoncer les pratiques de Securitas, qui diminue cette prime au prorata du nombre de jours travaillés dans le mois, alors que ni l’accord de branche, ni l’accord d’entreprise ne le prévoient. Quelle mesquinerie ! Securitas va désormais se charger des frais liés à la retouche des tenues, avec un maximum de 10 € par dotation. Nous aimerions que Securitas fournisse la liste des retoucheurs qui pratiquent un tarif à 10 € à ses agents car les tarifs couramment pratiqués sont largement supérieurs à 10 €. 
 

Article 4 – Majoration des heures effectuées la nuit et le dimanche 
 

La CAT Securitas s’interroge sur la nécessité d’inclure ces dispositions relatives à la majoration du taux horaire pour les heures effectuées de nuit. En effet, l’accord prévoit que la mise en oeuvre dépendra de la capacité de Securitas à adapter son système de paie. Si Securitas ne peut l’adapter ? L’accord ne peut s’appliquer ! Résultat : aucun engagement pour Securitas ! 


Article 5 – Chèque-cadeau réveillon 
 

Une superbe nouvelle ! À compter du 1er décembre 2022, il va y avoir une révolution chez Securitas : des chèques-cadeaux d’une valeur faciale de 15 € à chaque collaborateur en service les 24 et 25 décembre et les 31 décembre et 1er janvier. Nous ne doutons pas qu’avec ces 15 €, chaque collaborateur pourra s’offrir un réveillon hors du commun !
 

Article 6 – Gratifications pour ancienneté au sein du groupe 
 

Voilà un exemple d’enfumage à grande échelle : cet article indique vouloir récompenser l’ancienneté des collaborateurs en accordant une revalorisation de la gratification d’ancienneté et un nouvel échelon. Pour Securitas, le risque est limité du fait que beaucoup d’agents quittent le navire Securitas France par des démissions en cascade, des ruptures conventionnelles, des pertes de marché etc. Il serait intéressant de connaître le nombre d’agents de Securitas qui ont entre 20 et 45 ans d’ancienneté dans l’entreprise...

 

Article 7 – Temps d’habillage et de déshabillage 
 

Augmentation de la prime d’un centime d'euros qui passe de 0,13 € à 0,14 € par heure de prestation effective. Pour une vacation de 12 heures, cela représente une augmentation de 12 centimes d’euro (0,13 €). Pour la CAT Securitas, c’est un manque de considération pour les agents de terrain obligés de porter la tenue imposée par Securitas. 
 

Article 8 – Indemnité de départ à la retraite 
 

La CAT Securitas s’interroge sur le choix d’attribution de cette indemnité à 65 ans alors que l’âge légal de départ à la retraite est de 62 ans. Combien de salariés en bénéficieront ? La réponse est proche de zéro. 


Article 9 – Transport et mobilité 
 

Dans cet article, Securitas rappelle les prestations versées qui ne sont pas attribuées par Securitas mais par Action Logement. Quel intérêt ? Par ailleurs, l’augmentation de l’indemnité kilométrique de 0,41 € à 0,456 € est nettement insuffisante pour faire face à l’augmentation du prix du carburant. 
 

Article 11 – Salariés handicapés


À compter du 1er juin 2022 (pourquoi pas à compter du 1er mars 2022 ?), Securitas accorde un jour de congé supplémentaire aux collaborateurs bénéficiant d’une reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH) à partir du 1er juin 2022. La CAT Securitas soulève le caractère discriminatoire à l’égard des salariés reconnus comme travailleurs handicapés avant le 1er juin 2022 puisque ces derniers ne sont pas concernés. 

 

Article 12 – Entrée en vigueur
 

Il est mentionné que l’accord prend effet à la date de signature, soit le 25 février 2022. Pourtant, cet accord prévoit des dates d’application de certaines mesures à compter du 1er juin 2022 et pas du 25 février 2022. Il y a donc une contradiction sur la prise d’effet de certaines dispositions.

Pas encore de commentaires