Ofi AM investissement responsable

 

Participatif
ACCÈS PUBLIC
15 / 07 / 2019 | 295 vues
Karim Lakjaâ / Membre
Articles : 28
Inscrit(e) le 28 / 07 / 2015

Le conflit des sapeurs pompiers, des territoriaux de plein exercice, au coeur des sujets du CSFPT

Suite au conseil supérieur de la fonction publique territoriale (CSFPT) du 10 juillet, une rencontre avec les syndicats de sapeurs-pompiers a eu lieu, dans le cadre du mouvement social de ces derniers, sur proposition conjointe des présidents du conseil supérieur de la fonction publique territoriale et de la conférence nationale des services d’incendie et de secours (CNSIS), les représentants des sapeurs-pompiers.

 

À l’heure où les sapeurs-pompiers font état de difficultés récurrentes dans l’exercice de leurs missions au quotidien, sur fond de mouvement social de ces professionnels, il a semblé important aux présidents des deux instances de rencontrer ces représentants, ainsi que les responsables syndicaux siégeant au CSFPT, afin de réfléchir aux questions de fond et d’envisager des solutions.

 

Fort d’un rapport voté unanimement en octobre dernier par les membres du CSFPT, dressant un état des lieux de cette filière, Philippe Laurent, président du CSFPT, a rappelé son engagement afin de trouver des solutions viables pour permettre aux sapeurs-pompiers (territoriaux de plein exercice) d’accomplir les missions de plus en plus nombreuses et variées qui leur sont confiées dans les meilleures conditions possibles. 
 

Olivier Richefou, président du département de la Mayenne, a déploré qu’aucun texte n’ait été rédigé concernant la filière depuis près de quinze ans (loi de 2004) et a rappelé les différents points saillants du débat actuel : les retraites, la catégorie active, le temps de travail et les faibles marges de manœuvre financière dont disposent les services départementaux d'incendie et de secours (SDIS).

 

Peu en phase avec le président de la conférence nationale des services d'incendie et de secours (CNIS), les organisations syndicales ont évoqué divers points :
 

  • les moyens à dégager pour les SDIS concernant la sur-cotisation retraite à la CNRACL sur la prime de feu,
  • le projet de réforme des retraites et ses conséquences pour les sapeurs-pompiers professionnels (SPP),
  • le temps de travail des SPP,
  • les conséquences négatives de la contractualisation financière des conseils départementaux encadrant l'évolution de leurs dépenses de fonctionnement et les conséquences pour les SDIS,
  • et le projet dit de transformation de la FP.
     

Soucieux de rapidement aborder le fond de la question, Philippe Laurent et Olivier Richefou ont donc proposé de poursuivre le travail précédemment réalisé par le CSFPT, afin de dresser un bilan de la mise en œuvre de la réforme de cette filière notamment.
 

Sur proposition du président de la formation spécialisée n° 3 (Karim Lakjaâ) du CSFPT et en accord avec les représentants de l’intersyndicale présents à cette réunion, il a été convenu que, dans le cadre des travaux en autosaisine de cette FS dédiée aux questions statutaires, ce dossier serait très rapidement examiné et ferait l’objet de réunions régulières, soit le 18 juillet 2019.

Pas encore de commentaires