Participatif
ACCÈS PUBLIC
22 / 02 / 2023 | 95 vues
Christine Simon / Abonné
Articles : 68
Inscrit(e) le 19 / 06 / 2019

La baisse du budget des activités sociales de La Poste s'accélère: un modèle social en danger !

Le 1er Conseil d’Orientation et de Gestion des Activités Sociales (COGAS) de La Poste, s’est tenu le 9 février. Sa vocation première en début d’année : adopter le budget et le plan d’actions annuel.

 

Le budget du COGAS subit depuis le début du mandat une baisse constante et qui s’accélère.

 

  • Le budget activités sociales était de 174.682.000 euros en 2019
  • En 2021, il s'élevait à 170.000.000 euros
  • Pour 2023, ce sera 158.340.000 euros

 

La crise sanitaire (qui a entraîné une baisse de la consommation) et la baisse des effectifs, constituent une aubaine pour les dirigeants de La Poste pour justifier la diminution du budget social. Il est important d’avoir conscience que ce budget a vocation à être dépensé dans sa totalité.

 

Mais on constate et on déplore une volonté permanente de La Poste de voir ce budget toujours moins consommé :

 

  • En 4 ans, les effectifs de la Direction Nationale des Activités Sociales (DNAS) ont diminué de 30 % et ceux dédiés à la communication auprès des postiers de 61 % !

 

Résultats  : selon le baromètre 2022 des Activités Sociales, seuls 51 % des postiers ont bénéficié de l’offre COGAS en 2022, soit 10 points de moins qu’en 2018. La DNAS  renoue avec des taux de 2007, à une époque où l’effectif de La Poste était nettement supérieur. Le COGAS n’a donc jamais touché aussi peu de postiers !

 

  • Chaque fois qu’une demande de revalorisation des prestations est demandée, La Poste fait tout pour la retoquer! Il a fallu d’âpres négociations pour parvenir à revaloriser les tranches de Quotient Familial en octobre 2022 !
  • Le reliquat budgétaire (différence entre le budget voté et le budget consommé) de fin d’année est systématiquement minimisé depuis 2 ans.
     

Annoncé à 2 millions en octobre 2022, il est finalement de 9 millions. Et cerise sur le gâteau, La Poste a déjà indiqué qu’elle n’accorderait (sur un budget voté (sic !) que 8 millions pour une opération complémentaire qui tarde à venir d’ailleurs !
 

Où ira le million restant ?

Pas encore de commentaires