Participatif
ACCÈS PUBLIC
24 / 09 / 2018 | 1 vue
Rodolphe Helderlé / Journaliste
Articles : 4143
Inscrit(e) le 16 / 11 / 2007

Entre deux sondages, le niveau d’engagement des salariés français varie de 6 à 29 %

Deux sondages, deux échantillons représentatifs, deux méthodologies et voilà que la mesure du niveau d’engagement des salariés français varie de 6 % dans la dernière édition de Gallup à 29 % dans le dernier baromètre de santé et qualité de vie au travail de Malakoff Médéric.

Gallup souligne une chute de 9 points sur cet indicateur mesuré à partir des réponses apportées à 12 questions  alors que la moyenne européenne est à 10 %. Pour être considéré comme engagé, il faut répondre par l’affirmative à toutes les questions. Exemples : au cours des 6 derniers mois, quelqu’un au travail m’a fait part de mes progrès, au cours des 6 derniers mois, j’ai eu l’occasion d’évoluer dans mon travail. C’est tout ou rien. On est motivé où on ne l'est pas.

Malakoff Médéric parle d’une érosion (le taux d’engagement était de 36 % en 2012) sur un indicateur dont le calcul résulte, lui, du croisement de plusieurs questions. L’approche est plus pondérée. Les questions sont aussi différentes, à l’instar de celle ci : je ne suis pas malade, mais j’aurais bien envie de prendre un arrêt maladie. Manifestement au regard de l’écart, la mesure de l’engagement recouvre des réalités très contrastées selon la nature des questions que l’on croise.

Pas encore de commentaires