Participatif
ACCÈS PUBLIC
24 / 04 / 2012 | 131 vues
Armel Guillet / Membre
Articles : 4
Inscrit(e) le 05 / 02 / 2009

Fongecif : des priorités de plus en plus marquées sur les financements

Renouvellement de l'agrément, signature des conventions d'objectifs et de moyens, appels à projets, l'actualité des Fongecif a été dense en 2011. En Île-de-France, à cette actualité se sont ajoutés le renforcement du réseau de proximité et une évolution sensible de l'activité, avec un centrage renforcé des priorités de financement.

Une diminution du nombre de dossiers financés, malgré une demande dynamique


Le contexte socio-économique complexe, la réduction de la capacité d’engagement du Fongecif Île-de-France justifie la diminution des dossiers instruits en 2011 (25 000 au lieu de 26 000). Ainsi, 16 000 salariés ont bénéficié d’un financement par le Fongecif Île-de-France, soit une baisse de 11 % par rapport à 2010.

Depuis quelques années, les priorités d’accès au financement de la formation sont données aux salariés de plus de 40 ans, qui ont un faible niveau de qualification. La baisse du nombre de prises en charge a entraîné le resserrage des critères d’acceptation des dossiers en 2011 qui a néanmoins permis de cibler les publics les plus menacés dans leur emploi, considérés comme prioritaires : 82 % des bénéficiaires du CIF (CDI et CDD) en 2011 ont un niveau inférieur ou égal au niveau III (bac + 2).

Le déploiement d’une politique partenariale

En 2011, le Fongecif Île-de-France a construit et consolidé des partenariats au niveau régional et national. Il a participé à la mise en place au grand public en décembre 2011 de la plateforme téléphonique nationale « orientation pour tous », sous l'égide du délégué à l'information et à l'orientation, aux côtés des Fongecif Bretagne, Rhône-Alpes et du FAF-TT. Kelios est la première banque de données régionale de l’offre de formation a vu le jour en partenariat avec le Carif Île-de-France. L’année 2011 a également permis la mise en œuvre de la charte d’engagement qualité du réseau des Fongecif, dont la vocation est de garantir la qualité des formations et des organismes qui les dispensent.

Sur l’initiative des Fongecif Alsace, Bretagne et Rhône-Alpes, sept Fongecif se sont mobilisés pour créer l’observatoire des transitions professionnelles, un outil d’analyse des parcours professionnels suite au CIF, plus précisément sur les transitions opérées d’un métier à un autre grâce à la formation.

Internet renforce sa place avec une augmentation des demandes par courriel (1,2 million de connexions sur le site internet en 2011). Face à cette demande croissante, le Fongecif Île-de-France a conçu des modalités d’accompagnement virtuel, dont le développement de tchats en ligne thématiques. Cinq tchats ont eu lieu en 2011 sur des questions relatives aux dispositifs, à des procédures pratiques, aux outils de recherche d’emploi…

Une politique de proximité renforcée

Parce que les publics prioritaires du Fongecif Île-de-France ne sont pas sensibilisés à la notion de parcours professionnel, le réseau de proximité a continué d’être renforcé pour assurer une présence du Fongecif sur le territoire et faciliter les opportunités de prise de contact. En complément des 24 structures franciliennes renseignant sur les dispositifs, 8 permanences conseil existent désormais en petite et grande couronne, un déploiement notamment réalisé grâce au soutien du Conseil régional d’Île-de-France. Des partenariats ont également été construits avec l’OPCA transports pour cofinancer des actions de formation et faciliter l’obtention d’un diplôme d’État, ainsi qu’avec la Cité des Métiers dans le cadre du projet « ressort » : 420 personnes ont été reçues en 2011 lors des permanences à la Cité des Métiers pour en savoir plus sur les moyens de sécuriser leur situation professionnelle.

  • L’année 2011 a enfin été marquée par la réalisation d’une étude nationale sur le CIF et d’une enquête régionale sur la VAE. Ces études sur les parcours professionnels ont notamment conforté l’efficacité du Fongecif Île-de-France en termes d’accompagnement des salariés avant et pendant leur formation. Interrogés un an après leur formation, 97 % des salariés bénéficiaires du CIF se disent satisfaits des services rendus par le Fongecif Île-de-France dans le cadre de leur projet.


« Si l’année 2011 marque un léger recul dans le nombre de dossiers instruits, elle a aussi vu naître un chantier de refonte de notre offre de services. L’objectif est d’apporter des réponses personnalisées, adaptées aux besoins et aux usages des publics prioritaires. Ce chantier doit être poursuivi en 2012, dans le cadre des nouvelles dispositions règlementaires que sont les appels à projets du FPSPP et la convention d’objectifs et de moyens », précise Vincent Pigache, vice-président du Fongecif Île-de-France.

« Le renouvellement de l’agrément du Fongecif Île-de-France témoigne de notre capacité à œuvrer pour la sécurisation des parcours professionnels, en accompagnant les salariés dans l’élaboration de leur projet professionnel et en finançant des actions de formation. Ce renouvellement constitue un levier majeur pour que le Fongecif continue de développer ses activités et services auprès des salariés franciliens », souligne Patrick Frange, président du Fongecif Île-de-France.

Pas encore de commentaires