Participatif
ACCÈS PUBLIC
12 / 01 / 2023 | 155 vues
Marie Vallée / Membre
Articles : 11
Inscrit(e) le 14 / 12 / 2022

Transformation managériale : une arlésienne, vraiment ?

Dans le cadre  des Grands débats de l'École de Paris organisés en partenariat avec ENGIE University et animés par Michel Berry, fondateur de l'École de Paris du management , David Arnéra ,Directeur Culture et Transformation, L’Oréal et Frank Demaille, Directeur général adjoint d’ENGIE, en charge de la Transformation et des Géographies ont apporté leur contribution à ce sujet de plus en plus central dans les entreprises et les services , quel que soit le secteur.

 

En effet, les entreprises multiplient les plans de transformation toujours plus globaux et ambitieux, afin de faire évoluer leur culture et leur management, gagner en agilité, renforcer la coopération interne...

 

Nombre d'aspects ont pu à cette occasion être abordés en s'appuyant sur les différents questionnements que l'on peut légitimement se poser.

 

La succession des plans signale-t-elle que nous sommes entrés dans l’ère du changement permanent, ou que les résultats ne sont pas à la hauteur ? Certains leviers de transformation montrent-ils une efficacité particulière ?

 

ENGIE et L’Oréal illustrent deux approches de la transformation, l’une visant directement les comportements, l’autre passant par des modifications de périmètres, une harmonisation des outils, ou encore un changement d’organisation.

 

Dans les deux cas, le grand enjeu est le même  : au-delà de l’affirmation d’une vision et de principes, comment distiller la transformation jusque dans les pratiques quotidiennes?

 

Étonnamment, il en ressort que c’est parfois en misant sur les outils les plus concrets que l’on atteint la dimension intime des comportements et de la motivation.

 

Pour plus d'infos sur ces échanges ....

Télécharger le compte rendu

Afficher les commentaires

Engager les jeunes générations dans la transformation d’un grand groupe

C'est le thème choisi  au dernier trimestre  de l'an dernier pour le séminaire "Transformations numériques et entrepreneuriales" organisé par l'Ecole de Paris du Management  en partenariat avec la chaire Phénix – Grandes entreprises d’avenir


Il était animé par:

Olaf Maxant
Chef de département, direction de l’innovation – EDF Pulse, groupe EDF

Robinson Graas
Alumni Y, chef de cabinet de la mission Communication sociale, filière RH et marque employeur, direction des ressources humaines du Groupe, EDF

Julien Carette
Y.22, formateur en sûreté nucléaire, EDF

 


Bref aperçu:

 

Offrir aux jeunes générations de salariés des possibilités de s’engager pour influencer la transformation de leur entreprise n’a jamais été aussi indispensable qu’aujourd’hui.

Le divorce menace, si l’on en croit les appels à la bifurcation, quand il ne s’agit pas de grande démission.

Comme d’autres groupes, EDF a lancé, en 2017, un programme d’accompagnement de salariés de moins de 35 ans, aux profils très variés. Ils sont 30 à disposer pendant un an de 10% de leur temps de travail pour traiter les questions qui leur sont posées par le comex en y apportant leur vision parfois décalée.

Après cinq années, de nombreux enseignements sont à tirer de cette expérience enrichissante, aussi bien pour les participants que pour la direction, et de la constitution d’une communauté, les Alumni Y, forte des 150 participants à cette démarche atypique.

 

Pour plus de détails sur le compte rendu : https://www.ecole.org/fr/compte-rendu/html/1522-engager-les-jeunes-generations-dans-la-transformation-dun-grand-groupe