Participatif
ACCÈS PUBLIC
05 / 04 / 2013 | 91 vues
Arnaud De Brienne / Membre
Articles : 13
Inscrit(e) le 18 / 10 / 2008

Adecco crée les conditions d'une restructuration avec le projet « contribution totale » : grève le 9 avril

Mardi prochain, le 9 avril, la CFE-CGC Adecco s'associe à trois autres syndicats (CFDT, UNSA et FO) pour un mouvement national de grève et exprimer ainsi le mécontentement des salariés face au projet de changement du calcul des résultats de l'agence.

  • Pour faire simple, le nouveau calcul affiche une véritable explosion des coûts de structures et financiers ponctionnés aux agences au nom de la vérité comptable. Les résultats des agences s'en trouveront, évidemment, fortement diminués et la partie variable de la rémunération des équipes devrait connaître une régression sans précédent.

Un « accompagnement » est promis pour les salariés sous forme d'un maintien à hauteur de 70 % de leur rémunération variable perçue en 2012, ce qui signifie quand même, soit dit en passant, qu'ils en perdront 30 %. Mais le plus inquiétant, c'est ce qu'il adviendra de leur rémunération après cet accompagnement et nous craignons d'assister à la disparition d'une grande partie de la rémunération variable.

Les conditions d'un plan social

  • Le deuxième effet prévisisible et déjà observé dans les simulations, c'est le passage en perte de centaines d'agences aujourd'hui et depuis toujours en résultats positifs, agences qui se verront menacées par un futur plan social.

On imagine mal, en effet, que la direction Adecco accepte durablement de conserver 200 à 300 agences artificiellement et mathématiquement mises en pertes. Ce projet de passage à ce qui est baptisé « contribution totale » grave, pour nous, dans le marbre un prochain plan social qui pourrait se dérouler en 2014 ou 2015 au plus tard.

Face à la menace de cette énorme ponction sur les agences envisagée par la direction et aux menaces qu'elle fait peser sur l'emploi et les rémunérations, la CFE-CGC Adecco appelle donc à un mouvement de grève qui s'annonce comme le plus suivi de l'histoire de l'entreprise.

Pas encore de commentaires