Participatif
ACCÈS PUBLIC
18 / 06 / 2015 | 1 vue
Arnaud Chneiweiss / Membre
Articles : 22
Inscrit(e) le 18 / 03 / 2009

Rassembler la famille des mutuelles d'assurance

« La France est notre patrie, l’Europe notre avenir », disait François Mitterrand en 1987. En s’en inspirant librement, nous pouvons dire que les mutualistes sont très attachés à la défense de leur identité, tout en souhaitant construire une fédération unique de l’assurance.

Pourquoi souhaiter approfondir l’Association française de l’assurance (AFA), la structure constituée à parité avec la FFSA ? Parce que notre monde change très vite et que nous ressentons le besoin d’échanger et d’unir les forces pour :
  • parler chaque fois que c'est possible d’un même voix aux pouvoirs publics, à Paris et Bruxelles, aux associations de consommateurs, aux organisations syndicales, aux médias etc. ;
  • favoriser l’avancée de travaux de place : formations à l’assurance, outils communs comme les e-constats ou les recommandés électroniques, consensus avec la CNIL sur l’utilisation des données etc. ;
  • mieux comprendre les profondes évolutions de notre environnement, qu’il s’agisse de la révolution numérique ou des dérèglements climatiques.

Dans le même temps, nous souhaitons rassembler la famille des mutuelles d’assurance, aujourd'hui encore si dispersée. Car nous avons des valeurs importantes de solidarité et de proximité à promouvoir, un modèle d’entreprise fondé sur le temps long à défendre, des spécificités dans notre gouvernance (la démocratie mutualiste : un homme, une voix) et dans les outils financiers à notre disposition.

Concrètement et dès maintenant, trois chantiers de rapprochement sont lancés :
  • des commissions communes sont créées (assurances de biens, assurances de personnes, affaires sociales, affaires numériques, développement durable), associant à parité représentants du GEMA et de la FFSA pour travailler aux projets de place utiles à tous. Ces commissions se sont installées ces dernières semaines ;
  • un médiateur unique de la profession sera en fonction au 1er septembre, à la tête d’une équipe de 19 personnes. Ce sera une simplification pour les assurés ;
  • des travaux sont engagés pour coordonner les actions en matière de prévention et aller vers une association unique en la matière.
Au final, les représentants des mutuelles du GEMA poursuivent toujours le même but : servir au mieux les intérêts des sociétaires.
Pas encore de commentaires