Participatif
ACCÈS PUBLIC
31 / 01 / 2017 | 181 vues
Bernard Allain / Abonné
Articles : 1
Inscrit(e) le 02 / 02 / 2009

Plus d’un tiers des cadres de Bouygues Télécom a choisi de perdre 2 RTT en contrepartie d’une valorisation salariale

L’accord signé par FO en septembre dernier sur la révision du temps de travail a été mis en œuvre pour les nouveaux embauchés au 1er octobre dernier et, pour les salariés qui ont été volontaires pour le changement proposé, à partir du 1er  janvier.
 
FO (37 % des voix) a été le seul syndicat à valider cet accord basé sur le volontariat qui proposait les évolutions ci-dessous ; la CFTC (41 %) et la CFDT (21 %) ne l’ayant pas signé. 

Pour les ETAM à horaire variable, le passage de 39 heures par semaine à 37 heures par semaine avec la même durée annuelle et le passage de 23 HRT à 12 HRT.

Pour les ETAM planifiés (à savoir les conseillers de clientèle de la relation clients), passer de 39 heures à 37 heures ou 35 heures par semaine avec passage à 12 HRT ou sans HRT.

Les ETAM ont été très peu nombreux à choisir ce changement et les quelques volontaires ont bénéficié d’une augmentation de 2 % de leur salaire.

Pour les cadres, toujours sur le volontariat, passage de 14 RTT à 12 RTT (jour de solidarité inclus) avec une augmentation de 1,5 % de leur salaire. Un peu plus d’un tiers des cadres a fait le choix de signer l’avenant proposé.

Les nouveaux embauchés ETAM sont depuis le 1er octobre à 37 heures ou 35 heures et les cadres embauchés avec une base de 12 RTT.
 
La direction avait clairement annoncé son intention de revoir l’accord historique en cas de rejet syndical.

La validation de FO a permis à tous les salariés de pouvoir choisir le maintien du modèle ou de changer avec les conditions financières négociées.
 
FO considère ainsi avoir permis le maintien pour plusieurs années de l’accord sur le temps de travail, tout en permettant à ceux qui le souhaitaient d’entrer dans les nouvelles dispositions tout en bénéficiant des conditions financières associées à ces changements.

Pas encore de commentaires