Participatif
ACCÈS PUBLIC
05 / 03 / 2021 | 968 vues
Rejane Begouen / Membre
Articles : 14
Inscrit(e) le 07 / 12 / 2017

Secousse sismique sur le plan stratégique du groupe la Poste

Le 4 mars 2021, les comptes du groupe de la Poste ont été présentés en instance de groupe. Si elle est bien consciente des enjeux actuels au regard de la crise sanitaire, la CFTC de la Poste est surprise de certaines annonces.


Les accords sociaux sont présentés sur une très courte durée (deux ans maximum), alors que le plan stratégique est annoncé jusqu’en 2030. Le volet social serait-il une variable d’ajustement ?
 

L’intégration de CNP Assurances dans le périmètre du groupe a permis une hausse du chiffre d’affaire de 20 % en 2020 et le groupe continue son expansion par acquisition. Pourtant, l’intéressement est inexistant et la NAO très en dessous des attentes du personnel pour la deuxième année consécutive, constate la CFTC.
 

« Même si nous ne pouvons pas nier l’effet de la crise sanitaire sur les volumes du courrier ou sur la fréquentation des bureaux de poste, pour la CFTC, la Poste n’investit plus sur la motivation de son personnel, pourtant très sollicité pendant cette crise sanitaire et qui a répondu présent », s’indigne Christophe Barrat, secrétaire national.
 

Christian Billet, président, ajoute : « La CFTC ne comprend pas le dogmatisme dont la Poste fait preuve dans la gestion de sa masse salariale : la transformation du modèle postal devra se faire avec les postiers. Le partage de la richesse créée entre investissement et reconnaissance du travail accompli par le personnel est indispensable ».
 

La tectonique des plaques de la Caisse des dépôts et groupe la Poste a déjà pour conséquence la disparition annoncée et organisée du timbre rouge, la transformation du service public en universel et une précarisation des postiers : l’ambiance va être volcanique...

Pas encore de commentaires